« Ça me touche vraiment beaucoup » – Alain Marchand

Photo de jcossette
Par jcossette
« Ça me touche vraiment beaucoup » – Alain Marchand
Le comité organisateur a élu René Martin à titre de président d’honneur, tandis que Dan Magny et Alain Marchand seront honorés pour leur implication de longue date. (Photo : Jonathan Cossette - Hebdo Journal )

Le Tournoi du Monstre vert de l’Ouest, qui vient de signer un partenariat de cinq ans avec le Groupe Vertdure Trois-Rivières, est de retour après deux ans d’absence. Le prestigieux tournoi, qui célébrera son 50e anniversaire, a accepté pas moins d’une centaine d’équipes cette année. Le comité organisateur a élu René Martin à titre de président d’honneur, tandis que Dan Magny et Alain Marchand seront honorés pour leur implication de longue date.

René Martin, nouvellement élu à titre de conseiller municipal, n’a plus besoin de présentation dans le monde du baseball trifluvien. Il a d’ailleurs gravi les échelons dans l’organisation des Aigles de Trois-Rivières, le conduisant à la présidence de l’équipe professionnelle évoluant dans la Ligue Frontière.

« D’abord, sachez que le tournoi fête son 50e, mais que le monstre vert est arrivé il y a déjà 29 ans. On a pris la décision d’honorer Dan Magny qui a créé cette version du tournoi, avec le monstre. Tout le monde connait le monstre vert à travers la province et on le remercie pour cet apport-là », a lancé Pierre Gélinas, président de longue date du Tournoi du Monstre Vert Vertdure. « Ç’a été primordial lorsqu’il travaillait pour la ville. Plusieurs tournois sont tombés lorsque le baseball était en décroissance, mais pas notre tournoi et je pense qu’on le doit en grande partie au monstre vert. On honore aussi Alain Marchand qui a été longtemps avec nous dans l’organisation du tournoi. Il s’est impliqué à chaque année, à chaque jour, pendant plusieurs années. Il est ensuite passé à autre chose, mais il est resté impliqué dans le baseball. »

« Je suis retourné voir Alain pendant que le baseball était en difficulté, et que les bénévoles étaient plus rares, et je lui ai dit que j’avais besoin d’aide pour les 39e et 40e éditions et il a dit oui tout de suite. Il a aussi changé la dynamique du tournoi et la vision que nous avions. C’est lui qui nous a dit qu’au lieu d’amasser de l’argent pour l’association, on devrait investir l’argent auprès des jeunes, leur faire des cadeaux, pour qu’ils soient contents de venir au tournoi et qu’ils en profitent, même si ça coute 5000$ en bout de ligne. Puis quelques années ont passé et Alain et Denise (sa conjointe) sont revenus, encore une fois, pour donner un coup de main à la restauration. Tant qu’à être là, Alain nous aide à plusieurs niveaux durant le tournoi et c’est le gars positif qui fait en sorte que nos bénévoles éprouvent autant de plaisir », ajoute M. Gélinas.

Les deux principaux intéressés auront donc chacune oriflamme installée sur les poteaux de démarcation du petit et du grand terrain.

« Ça me touche beaucoup! J’ai toujours travaillé pour les jeunes et tout ce que je faisais était pour eux », lance monsieur Marchand. « J’ai commencé à faire du bénévolat à l’âge de 15 ans et je repense à tous les jeunes qu’on a été capable de sortir de la rue par le sport, c’est merveilleux. C’était ça notre but. J’ai fait le Allo Bozo et j’ai préparé les terrains. J’ai déjà couché dans la tante O’Keefe pour qu’on ne se fasse pas voler la nuit et le lendemain, je m’en allais chez nous prendre une douche et je revenais préparer les terrains. J’ai fait de l’animation et de la danse sur la cabane des marqueurs. Je me déguisais en Popa et en Moman (de l’émission télévisée La Petite Vie), et en toutes choses inimaginables », ajoute-t-il.

« J’ai fait du coaching en plus et c’est rendu mon fils qui fait du coaching au niveau AA Féminin. Je finissais de travailler et je restais au tournoi le soir, toujours bénévolement. Tout le monde me disait comment mes terrains étaient beaux et j’en étais très fier. C’est de beaux souvenirs et je suis content de cet honneur. »

Pour ce qui est de l’évènement, une centaine d’équipes étaient inscrites depuis la mi-février, dont une cinquantaine qui avait conservé leur inscription de 2020.

 » On a même dû refuser une cinquantaine d’équipes et les mettre sur la liste d’attente. Notre problème, c’est de trouver des bénévoles à tous les niveaux, si on voulait jouer la semaine avec plus d’équipes. On veut offrir un bon service et conserver la qualité de notre tournoi. Si on place des matchs en semaine, mais que nous n’avons pas de bénévoles, pas de musique et pas d’entertainment, c’est beaucoup moins intéressant et ça devient une ambiance de saison régulière « , lance M. Gélinas.

 » On est vraiment fier de notre entente avec le Groupe Vertdure Trois-Rivières, d’Emmanuel Turcotte. Il s’agit d’un pacte de cinq ans et c’est une entente renouvelable. On va avoir un nouveau logo également alors on est vraiment content. Ça amène un vent de fraîcheur! Monsieur Turcotte est toujours très impliqué et c’est lui-même un ancien joueur de baseball. Il s’implique vraiment pour les jeunes de la région.  »

Le tournoi s’amorcera le 30 juin et il prendra fin le 17 juillet. Le premier week-end d’activités est réservé au baseball féminin (22 équipes) de catégories A et B. Le week-end du 5 juillet (28 équipes) mettra en vedette la catégorie AA. Pour ce qui est du week-end de clôture, les catégories A (masculin/24 équipes) et B (masculin/24 équipes) seront en action.

 » On est vraiment content de revenir, surtout pour les jeunes. L’an passé, on a eu de commentaires de gens déçus de ne pas avoir pu défier le monstre vert. La catégorie U11 est sur deux ans, alors les deux années ont été annulées à cause de la pandémie « , explique-t-il.

 » Par contre, en tant qu’Association, on avait pris une entente avec la Ville de Trois-Rivières lors des championnats provinciaux U11 présentés en septembre. Nous avons fait ériger nos monstres verts (sur les deux terrains) et on a tenu les séries de la ligue de Québec AA avec le monstre, les séries de la Mauricie de catégories A et B avec le monstre, en plus des championnats provinciaux. Nous avons fait en sorte que les jeunes de la région aient quand même pu défier le monstre « , explique-t-il.

Pour ce qui est des activités spéciales dans le cadre du 50e anniversaire, elles seront dévoilées dans les prochains jours.

 » C’est sûr que nous avons plusieurs idées en tête, certaines incontournables, mais sachez que les sous investis dans les activités du 50e, on va les mettre pour nos jeunes. Notre tournoi a toujours le même objectif, soit que les jeunes s’amusent le plus possible. On veut qu’ils repartent avec le sourire, dans la victoire, comme dans la défaite « , conclut-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires