Waterman et Torres sont confiants de voir le CF Montréal rebondir à la reprise

La Presse Canadienne
Waterman et Torres sont confiants de voir le CF Montréal rebondir à la reprise

MONTRÉAL — Autant les joueurs du CF Montréal aiment leur métier, autant le congé de quatre jours qui s’est terminé jeudi matin était le bienvenu, après un laborieux début de saison. C’est ce qui est ressorti des propos du défenseur Joel Waterman et du milieu de terrain Joaquin Torres.

La formation montréalaise bénéficie d’une accalmie dans son calendrier, alors qu’elle jouera son prochain match le samedi 2 avril à Cincinnati. Elle a aussi profité d’une trêve complète de quatre jours dans les séances d’entraînement, après l’éprouvant match disputé samedi dernier à Atlanta.

«Je pense que la pause est arrivée au meilleur des moments. Ça permet aux gars, dans un sens, de s’éloigner, et à nos coéquipiers qui ont été appelés de se concentrer sur leur équipe nationale pour qu’elle se qualifie (à la Coupe du monde), et de revenir et être prêts pour notre saison», a déclaré Waterman en visioconférence, jeudi après-midi.

«Je crois que la pause a été bonne pour se recentrer sur le plan mental et remettre nos corps en condition, dans le but de revenir et vraiment se concentrer sur les aspects que nous devons améliorer afin de récolter des victoires dans le futur», a renchéri le défenseur canadien.

De son côté, Torres a essayé de ne pas trop penser au soccer avant de retrouver ses coéquipiers à l’entraînement jeudi matin.

«J’en ai beaucoup profité pour relaxer, pour me reposer, pour faire des choses que j’avais négligées dans les derniers mois. Ç’a fait du bien de faire le vide, mentalement, et de pouvoir penser à autre chose qu’au foot», a fait remarquer l’Argentin.

Waterman, Torres et leurs coéquipiers du CF Montréal n’ont rien d’autre à faire que de regarder vers l’avant après un premier segment long de deux mois, en incluant le camp d’entraînement et des matchs préparatoires, lors duquel les hommes de Wilfried Nancy ont inscrit un seul gain et subi cinq défaites en huit sorties, sur deux tableaux différents.

Le 16 mars, le CF Montréal a d’abord été éliminé en quarts de finale de la Ligue des champions de la Concacaf à la suite d’un match nul de 1-1 contre le Cruz Azul, au Stade olympique, malgré une solide prestation de l’équipe.

Trois jours plus tard, la formation montréalaise a été incapable de protéger une avance de deux buts dans les 10 dernières minutes de la rencontre, même avec un homme en plus, et a dû se contenter d’un très décevant match nul de 3-3 face à Atlanta United.

Ce verdict nul à saveur de défaite n’a pas été sans rappeler certains effondrements du CF Montréal en fins de parties l’année dernière.

«Nous allons devoir en parler. Ça ne peut pas se produire. De telles choses ne doivent pas survenir. C’est arrivé en quelques occasions l’an dernier, mais on mettait ça sur le compte de notre jeunesse au sein du club et de notre inexpérience. Mais il n’y a pas d’excuse pour que de telles choses surviennent encore cette année», a reconnu Waterman.

Maintenant qu’il a été éliminé du tournoi de la Ligue des champions, le CF Montréal pourra se concentrer uniquement sur la MLS, où il accuse un dossier de 0-3-1, à égalité au dernier rang de l’Association Est avec l’Inter Miami CF.

Par ailleurs, la troupe montréalaise vient au dernier rang dans le circuit Garber au chapitre des buts concédés avec 11.

«Nous avons eu un calendrier difficile, nous avons eu des alignements différents et des 11 partants différents pour chaque match. C’est difficile d’implanter une chimie quand les alignements changent aussi souvent. Mais c’était nécessaire, parce que nous participions à deux compétitions différentes», a fait remarquer Waterman.

«Je ne dirais pas que c’est un problème facile à régler, mais je pense que ça va se replacer durant la saison, une fois que nous aurons disputé plus de matchs et que nous aurons pu peaufiner sur le terrain d’entraînement tous les aspects que nous devons améliorer», a ajouté Waterman.

De son côté, Torres croit que le calendrier surchargé a permis à l’équipe de trouver une vitesse de croisière et de pouvoir attaquer le reste de la saison avec la bonne forme.

«Ça va seulement aller en s’améliorant. Pendant la Ligue des champions, nous étions très concentrés, avec une grande intensité autant mentale que physique. Du côté de la MLS aussi. Mais d’être sur les deux fronts aussi à fond, il vient un moment où ça finit par laisser des séquelles. À partir de maintenant, au-delà de la déception au niveau du rendement dans la MLS, ça ne pourra qu’aller mieux», a-t-il dit. 

Note aux lecteurs: apporte nuance au 7e paragraphe

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires