Tennis: Gabriel Diallo surprend James Duckworth aux qualifications à Montréal

La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Le Montréalais Gabriel Diallo a causé une forte surprise en éliminant l’Australien James Duckworth, 59e joueur mondial, au premier tour des qualifications de l’Omnium de tennis Banque Nationale, samedi.

Diallo, un géant de six pieds sept pouces âgé de 20 ans et classé 665e au monde, a renversé Duckworth, quatrième tête de série des qualifications, en deux manches de 6-3, 7-6 (5), aux termes d’un duel de 91 minutes.

Diallo a réussi huit as, dont six lors du premier set, qu’il a gagné en 29 minutes. Lors de cette manche initiale, il a gagné 14 points sur 15 après avoir logé sa première balle de service en jeu, et n’a fait face à aucune balle de bris.

Par ailleurs, il ne s’est créé qu’une seule chance de bris, qu’il a su exploiter, lors du sixième jeu, pour se donner une avance de 4-2.

Comme le score l’indique, le deuxième set a été beaucoup plus serré. Diallo a pris l’avance 2-1 avec un bris au troisième jeu, mais Duckworth a ramené le match à service égal avec son seul bris du match, lors du sixième jeu.

Diallo a par ailleurs sauvé une balle de manche lors du 10e jeu, à son service.

Lors du bris d’égalité décisif, Diallo et Duckworth se sont échangé deux mini-bris chacun avant que le Montréalais ne mette fin au match en ravissant un autre point au service de son adversaire.

Diallo, qui participe au volet des qualifications après avoir reçu un laissez-passer des organisateurs du tournoi, aura l’occasion d’obtenir son billet pour le tableau principal s’il vient à bout du Français Hugo Gaston, dimanche.

Gaston, classé 74e à l’ATP et huitième tête de série des qualifications, a atteint le deuxième tour quand son rival, Michael Mmoh des États-Unis, a abandonné après avoir perdu les trois premiers jeux du set initial.

Cinq Canadiens éliminés

La victoire de Diallo a été la seule parmi les six Canadiens qui ont foulé les courts du stade IGA samedi.

Le Montréalais Jaden Weekes s’est notamment incliné 6-3, 6-4 face à l’Allemand Daniel Altmaier.

Weekes, qui est âgé de 17 ans et classé 21e chez les juniors, a forcé la 79e raquette mondiale à puiser dans ses réserves lors d’un duel de 87 minutes.

«C’est surréel (…) C’est la première fois que je vivais une ambiance comme celle-là», a déclaré Weekes, qui disputait son premier match à vie à l’Omnium Banque Nationale, et sur le court central, en plus.

«J’étais très heureux et j’ai simplement savouré le moment.»

Se décrivant fièrement comme un joueur de type «service-volée» — son père avait l’habitude de lui montrer de vieilles séquences de John McEnroe mettant en pratique cette technique — Weekes a couvert beaucoup d’espace sur le court, par un temps chaud et ensoleillé, samedi, et devant quelques centaines de spectateurs.

«Je m’entraîne ici et je viens à ce tournoi tous les ans. Le fait d’y jouer signifie beaucoup pour moi», a déclaré Weekes, qui anticipe passer chez les professionnels lorsqu’il n’aura plus l’âge pour évoluer chez les juniors. Cependant, il se garde l’option de jouer au niveau universitaire.

Le Torontois Kelsey Stevenson a aussi perdu en deux manches, 6-3, 6-1 contre le vétéran italien Fabio Fognini, tout comme Liam Draxl, qui a baissé pavillon 6-4, 6-2 face au Japonais Taro Daniel.

Le Montréalais d’adoption Juan Carlos Aguilar, 963e au classement de l’ATP, a forcé le Français Arthur Rinderknech, 69e mondial, à passer près de trois heures sur le terrain, avant de finalement s’incliner 3-6, 7-6 (8), 4-6.

Puis, en fin d’après-midi, le Torontois Steven Diez a perdu devant l’Australien Alexei Popyrin, qui l’a emporté 6-3, 7-6 (4).

La première ronde du tableau principal commencera lundi et la finale du tournoi sera disputée dimanche prochain, le 14 août.

Avec la contribution de Gregory Strong, de Canadian Press

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires