Romell Quioto marque deux buts et le CF Montréal domine le Revolution 4-0

Simon Servant, La Presse Canadienne
Romell Quioto marque deux buts et le CF Montréal domine le Revolution 4-0

MONTRÉAL — Le CF Montréal avait un adversaire en confiance devant lui, mais il lui a rapidement coupé l’herbe sous le pied pour signer une autre convaincante victoire.

Romell Quioto a marqué deux buts et les Montréalais ont offert une performance presque parfaite pour blanchir le Revolution de la Nouvelle-Angleterre 4-0, samedi soir, au stade Saputo.

Le Revolution (8-8-10) avait beau en être à un troisième match en sept jours, il n’avait pas connu la défaite à ses cinq dernières sorties et il n’avait subi que deux défaites depuis le début du mois de mai. Les attaques rapides du CF Montréal (14-8-4) l’ont toutefois essoufflé et il n’a pas été en mesure de suivre le rythme.

«Nous savions que si nous continuions à mettre l’intensité nécessaire et que nous alternions la patience et les accélérations avec le ballon, la fatigue viendrait, a mentionné l’entraîneur-chef des vainqueurs, Wilfried Nancy. Ce que j’ai aimé, c’est que nous nous attendions à une réaction en deuxième demie, mais les gars ont haussé le niveau d’intensité. C’est un match complet des gars.»

La formation montréalaise a profité de cette domination pour poursuivre sa série de succès. Elle est restée invaincue à ses sept derniers matchs (5-0-2) et elle a mis fin à une séquence de six défaites contre le Revolution, qu’elle n’avait pas battu depuis le 29 février 2020.

«Ç’a été une grosse performance à la maison. Nous voulions sortir fort parce que ça faisait deux matchs consécutifs à domicile que nous ne gagnions pas. Il faut envoyer un message aux autres équipes que c’est compliqué de venir ici et je crois que nous l’avons fait ce soir, a observé Samuel Piette. Ça fait du bien au moral de ne pas avoir eu à jouer un match serré en deuxième demie.»

En obtenant une première victoire devant ses partisans depuis le 16 juillet, le Bleu-Blanc-noir a également maintenu son emprise sur le deuxième échelon de l’Association Est, avec 46 points. Il accuse un retard de cinq points derrière l’Union de Philadelphie, mais il détient une avance de quatre points devant le New York City FC, qui est troisième.

Le plus important pour le CF Montréal, c’est qu’il a également creusé l’écart avec le contingent de huit équipes dans la course aux séries. Il est à 12 points du FC Cincinnati, qui occupe actuellement la huitième place, avec seulement huit parties à jouer. Seules les sept premières équipes de chaque association participeront aux éliminatoires.

«C’est énorme. Nous tentons de rester le plus près possible de l’Union. Il nous a volé des points en début de saison, quand il nous a affrontés avant que nous prenions notre envolée, a indiqué le défenseur Kamal Miller. Maintenant que nous avons du momentum, nous devons continuer dans cette voie et nous assurer qu’il sente la pression.»

Outre Quioto, qui a marqué le 500e but de l’histoire du CF Montréal en MLS, Kei Kamara et Matko Miljevic, lors d’un penalty, ont aussi fait bouger les cordages. Grâce à son 135e but en carrière, Kamara a brisé l’égalité avec Jeff Cunningham au troisième rang de l’histoire de la MLS.

C’était la quatrième fois cette saison que les Montréalais inscrivaient au moins quatre buts lors d’une même partie.

Le défenseur Rudy Camacho n’était pas de la formation en raison d’une blessure à l’épaule droite subie samedi dernier, à Houston. L’entraîneur-chef Wilfried Nancy a mentionné plus tôt cette semaine qu’il pourrait rater quelques semaines de jeu. 

De son côté, le milieu de terrain Djordje Mihailovic était absent en raison d’un potentiel transfert en cours, selon ce qu’a indiqué l’équipe. Des rumeurs l’envoient avec l’AZ Alkmaar dans l’Eredivisie, soit la meilleure ligue des Pays-Bas, mais les détails ne sont pas encore confirmés. 

Le CF Montréal a profité de la mi-temps pour honorer son ancien capitaine Patrice Bernier, qui a été intronisé au Temple de la renommée de Soccer Canada le 9 juin. Bernier a été capitaine de 2014 à 2017. 

La troupe montréalaise disputera son prochain match samedi soir, lorsqu’elle rendra visite au Fire de Chicago. 

Les écluses s’ouvrent 

Après un début de match plutôt méthodique, le CF Montréal s’est tranquillement approché du filet du Revolution et il a obtenu quelques occasions dans la surface de réparation. 

Gabriele Corbo et Kamara ont menacé à la suite d’un coup de pied de coin, mais le gardien Dorde Petrovic a dû effectuer un premier arrêt à la suite d’un tir bas de Quioto. 

Les hommes de Wilfried Nancy ont ouvert le pointage à la 29e minute, après de belles touches de ballon de Mathieu Choinière et Quioto. Le Hondurien a effectué une passe à Kamara, qui a échappé à la couverture de Jon Bell avant de déjouer Petrovic. 

Choinière a été à l’origine du deuxième but des siens, à la 39e minute. Il a volé le ballon à Brandon Bye et il a esquivé un tacle d’Andrew Farrell pour lancer Lassi Lappalainen en course. Le Finlandais a glissé le ballon à Quioto, qui l’a envoyé dans le filet. 

C’est un autre Québécois qui a mis la table pour le troisième but des Montréalais. Fin seul au centre du terrain, Piette a effectué une très longue passe de droite à gauche qui a trouvé le pied de Quioto. Ce dernier a été patient et il a déculotté Farrell avant de tromper la vigilance de Petrovic. 

Le gardien James Pantemis, un autre Québécois, s’est mis de la partie en deuxième demie grâce à quelques beaux arrêts et il a été récompensé d’un autre but, lors des arrêts de jeu. 

Arrivé dans le match à la 77e minute, Miljevic a forcé Omar González à le faire trébucher dans la surface de réparation et il a donné un penalty au CF Montréal. Miljevic a facilement trouvé le fond du filet alors que Petrovic avait plongé du mauvais côté.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires