Roland-Garros: Auger-Aliassime est battu en cinq manches par Rafael Nadal

The Associated Press
Roland-Garros: Auger-Aliassime est battu en cinq manches par Rafael Nadal

PARIS — Il a fallu quatre heures et 21 minutes avant que Félix Auger-Aliassime s’incline devant Rafael Nadal en huitièmes de finale à Roland-Garros, dimanche. 

Le score final pour Nadal a été 3-6, 6-3, 6-2, 3-6 et 6-3. 

C’est donc l’Espagnol de 35 ans qui affrontera le favori Novak Djokovic au tour suivant, et non le Québécois de 21 ans. 

Nadal a mis fin au débat à sa première balle de match, après un savant échange de volées. 

«C’est toujours agréable pour moi de jouer sur le court Philippe-Chatrier, a dit Nadal lors de l’entrevue d’après-match, sur le terrain. L’ambiance est incomparable. Merci beaucoup à tout le monde.» 

Champion de Roland-Garros en 13 occasions, Nadal a eu l’avantage 6-4 pour les bris. 

Auger-Aliassime a commis 54 fautes directes, 13 de plus que son rival.

«Ç’a pris beaucoup d’efforts et de concentration. À un certain moment, même s’il a élevé son jeu d’un cran, il y a eu quelques creux. Physiquement, mentalement, et j’ai perdu mes intentions à un certain point, a exprimé Auger-Aliassime. Malgré tout, j’ai réussi à revenir quand il le fallait, à bien servir à nouveau.»

Indicateur de la qualité du match, le Canadien a toutefois eu le dessus de justesse pour les coups gagnants, 50-47. 

«Félix est un joueur fabuleux, ça ne fait pas de doute, a dit Nadal. Il a beaucoup de puissance et de mobilité. C’est un adversaire très coriace, qui s’améliore chaque année. Je lui souhaite tout le meilleur pour le reste de la saison.» 

Auger-Aliassime a mené 5-1 au premier set. À son premier bris, pour 3-1, il a tiré profit du fait que Nadal a raté un semi-smash. Au jeu suivant deux as, parmi son total de sept, l’ont aidé à prendre les devants 4-1. 

Le Majorquin a été expéditif au deuxième set, le méritant peu après un bris qui lui donnait un coussin de 5-3. 

Tôt en troisième manche, Nadal a pris les devants 2-1 sur un bris via un smash raté de son rival, qui avait le point au bout des doigts depuis au moins deux frappes. L’Espagnol a ajouté un bris pour 5-2 et a vite pris un set de priorité. 

Auger-Aliassime a repris du tonus au quatrième set, menant 3-1 grâce à un deuxième bris dans cette manche. Au septième jeu il a presque gaspillé une avance de 40-0, mais un point récolté avec un puissant service l’a remis en selle et il a gardé son service. Il a scellé le set à zéro, avec une brillante séquence as, coup gagnant, amorti et volée. 

Au dernier set, le mystère s’est épaissi quand le score est passé à 3-3; une fois de plus, le Québécois a gardé un service après avoir laissé filer une avance de 40-0, au sixième jeu. 

Lors du jeu clé, où Nadal a pris les devants 5-3 avec un bris, la balle cruciale a été ce passing que l’Espagnol a logé sur la ligne de fond.

«Il servait bien en cinquième manche. Il jouait bien après son service et il était très agressif. Je crois qu’il a amené son jeu à un autre niveau à partir de 4-3, a mentionné Auger-Aliassime. Honnêtement, je n’ai pas joué un mauvais match. J’ai fait ce que j’avais à faire. C’était simplement un très bon match de sa part et il a fait preuve de calme lorsqu’il servait pour la victoire. Je tentais encore de gagner, mais il a très bien joué.»

La fiche globale de Nadal à Paris est 109-3, dont deux revers contre Djokovic. Ce dernier mène leurs confrontations 30-28, mais Nadal a remporté sept de leurs neuf matches à Roland-Garros. 

Le Serbe a battu la 15e tête de série Diego Schwartzman au compte de 6-1, 6-3 et 6-3, grâce notamment à six bris. 

Schwartzman a commis 45 fautes directes et cinq doubles fautes. 

Djokovic a récolté 24 points en 29 montées au filet. 

Djokovic a une fiche de 16-0 en huitièmes de finale à l’étape française du Grand chelem. 

Troisième tête d’affiche, Alexander Zverev a gagné 7-6 (11), 7-5 et 6-3 aux dépens de Bernabe Zapata Miralles. 

Fernandez atteint la ronde suivante 

Plus tôt dimanche, la Québécoise Leylah Fernandez a atteint les quarts de finale de Roland-Garros en disposant d’Amanda Anisimova 6-3, 4-6 et 6-3. 

Finaliste à New York l’an dernier, la Lavalloise de 19 ans a réussi 35 coups gagnants et s’est limitée à 17 fautes directes. 

Elle a obtenu six bris, portant son total à 23 en quatre matches, sur la terre battue parisienne. 

La Canadienne a remporté le titre junior à Roland-Garros en 2019. 

Fernandez a bénéficié d’un excellent début de match, prenant l’avance 5-1 au premier set. 

«C’était un match très compliqué, a dit Fernandez sur le terrain, citée par le site Internet du tournoi. 

«Merci beaucoup au public d’être venu m’encourager. Avant même ma victoire chez les juniors, je voulais jouer sur le court Philippe-Chatrier, devant vous. Je suis très contente d’être ici et de jouer un autre match.» 

Fernandez a été battue par Emma Raducanu en finale des Internationaux des États-Unis, l’an dernier. 

Tête de série numéro 17 à Paris, elle aura comme prochaine adversaire Martina Trevisan, de l’Italie. Elles n’ont jamais croisé le fer. 

La joueuse classée 59e a remporté les quatre derniers jeux de son match contre Aliaksandra Sasnovich, l’emportant 7-6 (10), 7-5. 

Trevisan vient de mériter son premier titre à la WTA à Rabat, au Maroc. 

Elle en est maintenant à neuf victoires consécutives, dont huit en deux manches. 

En double féminin, la Canadienne Gabriela Dabrowski et la Mexicaine Giulana Olmos ont baissé pavillon 6-4, 4-6 et 7-5 contre l’Ukrainienne Lyudmyla Kichenok et la Lettone Jelena Ostapenko. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires