Rick Bowness ne se formalise pas d’être le deuxième chois des Jetx

Judy Owen, La Presse Canadienne
Rick Bowness ne se formalise pas d’être le deuxième chois des Jetx

WINNIPEG — Rick Bowness ne se formalise pas d’avoir été le deuxième choix des Jets.

Le nouvel entraîneur-chef de la formation de Winnipeg a participé à sa première conférence de presse, lundi, un peu plus d’une semaine après que la première cible des Jets, Barry Trotz, eut décliné l’offre de l’équipe afin de passer plus de temps avec sa famille.

«Si j’avais été à leur place, j’aurais tenté d’embaucher Trotzy. C’est aussi simple que cela», a dit Bowness en riant, le directeur général Kevin Cheveldayoff à ses côtés.

«Trotzy était le gars parfait pour ce poste. Je le comprends. Avec ses états de service, j’aurais fait la même chose que ‘Chevy’ a faite. J’ai reçu un sympathique message texte de Trotzy il y a quelques jours. Ça n’a pas fonctionné et c’est correct. Alors est-ce que je me sens mal d’avoir été leur deuxième choix? Absolument pas. J’aurais fait la même chose Il aurait été mon premier choix.»

Cheveldayoff a ajouté qu’il s’était rapidement tourné vers Bowness.

«Barry a pris la décision de prendre soin de sa famille, ce qui est admirable. Quand c’est devenu évident, j’ai immédiatement tendu une perche à Rick, afin de voir s’il y avait une synergie, une opportunité.»

Bowness a démissionné de son poste avec les Stars de Dallas après la dernière saison. Il a compilé une fiche de 89-62-25 en 176 matchs en près de trois saisons. En séries, les Stars ont conservé une fiche de 18-16 sous sa gouverne.

L’homme de 67 ans de Moncton, qui a signé un contrat de deux ans dimanche, est le huitième entraîneur-chef de l’histoire de la franchise et le troisième depuis que l’équipe a été relocalisée d’Atlanta, en 2011.

Bowness a précisé que l’ex-Jet Scott Arniel, qui a agi comme entraîneur-adjoint à Washington cette saison, a été embauché comme entraîneur associé.

Ex-ailier droit, Bowness a terminé sa carrière de 173 rencontres dans la LNH avec les Jets en 1982. Il a aussi commencé sa carrière d’entraîneur avec le club, en 1988-89, quand il a dirigé l’équipe pour les 28 derniers matchs de la saison. Il a une fiche de 211-351-76 comme entraîneur-chef en presque 12 saisons.

Il aura beaucoup à faire avec les Jets, qui n’ont pas répondu aux attentes en ratant les séries cette saison, la septième fois depuis que l’équipe est de retour à Winnipeg.

Plusieurs joueurs ont exprimé leur frustration au sujet de la dernière campagne, au cours de laquelle Paul Maurice a remis sa démission en décembre. Dave Lowry a complété la saison et l’équipe a terminé avec une fiche de 39-32-11.

«Il a manqué quelque chose, a dit Bowness de la dernière saison des Jets. Je n’en dirai pas plus parce que je n’étais pas là. Mais ils ont dévié de leur chemin.

«Mais si vous regardez leur formation, de la façon dont ils ont été compétitif pendant un certain temps, nous n’avons qu’à travailler tout le monde ensemble, joueurs compris, afin de remettre le club sur les rails.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires