Penny Oleksiak rate de peu le podium au 100 m libre aux Mondiaux de natation

La Presse Canadienne
Penny Oleksiak rate de peu le podium au 100 m libre aux Mondiaux de natation

BUDAPEST, Hongrie — Penny Oleksiak a raté de peu son troisième podium des Championnats aquatiques de 2022 en terminant au quatrième rang du 100 m libre, jeudi. 

Oleksiak, de Toronto, était troisième au virage, mais elle a concédé six centièmes de seconde à l’Américaine Torri Huske et terminé au pied du podium en 52,98 secondes. 

L’Australienne Mollie O’Callaghan a triomphé dans une deuxième épreuve aux Mondiaux aquatiques, et décroché une quatrième médaille d’or en carrière dans cette compétition d’envergure. 

La détentrice du record du monde sur la distance, la Suédoise Sarah Sjöström, a fini deuxième en 52,80 secondes, devant Huske. 

Pour sa part, la Torontoise Kayla Sanchez a abouti en sixième place en 53,59. 

«C’est un peu frustrant, d’encore une fois, terminer au quatrième rang», a lancé Oleksiak en référence à son classement aux Jeux olympiques de Tokyo. «J’ai raté un autre virage c’est qui est très agaçant. Mais j’y ai mis tout ce que j’avais, donc je ne peux pas être si frustrée.»

Par ailleurs, Oleksiak s’est élancée en dernière pour propulser le Canada vers la conquête du bronze au relais 4×200 m libre, lui procurant du même coup une septième médaille en carrière aux Mondiaux aquatiques. 

Cette médaille lui a permis de rejoindre sa compatriote Kylie Masse, de LaSalle, en Ontario, à titre de Canadienne la plus décorée de l’histoire de la compétition. Masse a ajouté deux médailles (l’or au 60 m dos et l’argent au 100 m dos) à sa collection à Budapest. 

Oleksiak avait aussi permis au pays d’obtenir l’argent au relais 4×100 m libre samedi, en lever de rideau de l’événement. 

L’autre espoir de médaille du Canada s’est aussi envolé jeudi soir après que Kelsey Wog, de Winnipeg, eut terminé quatrième au 200 m brasse.

«La quatrième place reste la quatrième place, mais je suis très fière de mes efforts, a noté Wog. Je me suis vraiment concentrée à terminer en force et d’accentuer le rythme dans les 50 derniers mètres.»

L’Américaine Lilly King a triomphé en 2:22,41,suivie de l’Australienne Jenna Strauch (2:23,04) et de l’Américaine Kate Douglass (2:23,20).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires