Novak Djokovic est toujours aussi motivé à remporter les plus grands tournois

Barbara Surk , The Associated Press
Novak Djokovic est toujours aussi motivé à remporter les plus grands tournois

Monaco — Novak Djokovic est prêt à laisser derrière lui toute la controverse entourant son refus de se faire vacciner contre la COVID-19.

«La compétition me manque», a affirmé le Serbe de 34 ans, dimanche, lors de la journée inaugurale du Masters de Monte Carlo, qui vient lancer la saison sur terre battue.

«Je ressens encore de la motivation à jouer sur le circuit et compétitionner (…) et essayer de faire face aux meilleurs joueurs au monde pour les titres les plus prestigieux.»

Lauréat de 20 titres du Grand Chelem en simple, Djokovic a participé à un seul tournoi jusqu’à maintenant en 2022. Il s’est incliné en quarts de finale contre Jiri Vesely lors des Championnats de Dubaï en février

Djokovic n’a pas pu défendre son titre aux Internationaux d’Australie en janvier dernier, ayant été déporté du pays parce qu’il n’était pas vacciné.

Plus récemment, il a dû faire impasse sur les tournois d’Indian Wells, en Californie, et de Miami parce qu’il ne pouvait pas voyager aux États-Unis, pour la même raison.

Il a déclaré qu’il ne se fera pas vacciner afin d’avoir le droit de jouer.

Le début de 2022 a été pour le moins mouvementé pour Djokovic, qui a dû faire face à une détention et à un litige juridique pendant 11 jours en Australie avant d’être renvoyé chez lui et de ne pas être autorisé à défendre son titre à Melbourne Park.

L’Espagnol Rafael Nadal a éventuellement gagné les Internationaux d’Australie pour son 21e titre du Grand Chelem en simple, brisant ainsi l’égalité au sommet de l’histoire du tennis masculin à ce chapitre avec Djokovic et le Suisse Roger Federer.

À la fin de février, Djokovic a perdu son emprise sur le premier rang mondial pour la première fois en deux ans, glissant au deuxième échelon derrière Daniil Medvedev avant de retrouver sa place au haut du classement.

Puis, le 1er mars, Djokovic a annoncé la fin de son association avec son entraîneur Marian Vajda, après 15 années passées ensemble.

«Les quatre, cinq derniers mois ont vraiment été éprouvants pour moi, mentalement et émotionnellement. Mais me voici, et j’essaie de laisser tout ça derrière moi et d’avancer», a affirmé Djokovic dimanche.

Djokovic a déclaré que ce qui s’est passé en Australie n’a pas eu de conséquences sur sa capacité à triompher.

«Je n’ai pas le sentiment que ç’a laissé d’énormes cicatrices sur moi au point de ne pas être capable de m’entraîner, de participer à des tournois ou de vivre ma vie. Je vais essayer de m’en servir comme carburant pour ce qui s’en vient.»

Les autorités en France et à Monaco ont levé la majeure partie des restrictions liées à la COVID-19 le mois dernier, donnant l’accès au pays aux gens qui ne sont pas vaccinés, de même qu’aux restaurants, aux enceintes sportives et à d’autres lieux publics.

Fort de son triomphe aux Internationaux de France en 2021, Djokovic a affirmé que la terre battue de Monaco représente la meilleure surface pour effectuer son retour, même s’il avoue que, historiquement, ce n’est pas la surface où il a connu ses plus grandes réussites.

«Je vais essayer d’utiliser (son titre à Roland-Garros) comme source d’inspiration pour lancer la saison sur terre battue de la meilleure manière possible», a déclaré Djokovic. «Je réalise que je ne serai probablement pas à mon mieux, particulièrement au début.»

Première tête de série du tournoi, Djokovic estime qu’il lui faudra un certain temps et quelques matchs pour se sentir vraiment à l’aise.

Son premier match à Monaco doit avoir lieu mardi, contre l’Espagnol Alejandro Davidovich Fokina, qui a défait l’Américain Marcos Giron 7-5, 6-3 dimanche.

Dans un autre duel de premier tour, le Bulgare Grigor Dimitrov a bénéficié de l’abandon du Géorgien Nikoloz Basilashvili pour mériter son billet pour la deuxième ronde.

Dimitrov avait gagné la manche initiale 6-3 et menait 2-0 lorsque Basilashvili s’est retiré.

En deuxième ronde, Dimitrov livrera bataille au Serbe Dusan Lajovic, qui a vaincu son compatriote Filip Krajinovic 6-2, 7-6 (4)

Le Montréalais Félix Auger-Aliassime est le seul Canadien inscrit au tournoi. Sixième tête de série, il bénéficie d’un laissez-passer directement à la deuxième ronde. Il affrontera alors le vainqueur du match entre le Français Benoit Paire et l’Italien Lorenzo Musetti.

En attendant, Auger-Aliassime a été éliminé dans un match de premier tour en double. Le Québécois et le vétéran suisse Stanislas Wawrinka ont perdu en deux manches de 6-2, 6-4 face à Tomislav Brkic et Nikola Cacic.

Les Internationaux de France s’amorceront à Paris à compter du 22 mai, jour du 35e anniversaire de naissance de Djokovic.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires