Les Cataractes peuvent se tourner vers leurs expériences précédentes pour rebondir

Alexis Bélanger-Champagne, La Presse Canadienne
Les Cataractes peuvent se tourner vers leurs expériences précédentes pour rebondir

SAINT-JEAN, N.-B. — Les Cataractes de Shawinigan menaient la finale de la Coupe du président 3-0 face aux Islanders de Charlottetown quand ils ont subi une dégelée de 7-0, avant de remporter les grands honneurs lors du match suivant. Ils ont aussi surmonté un déficit de 2-1 en demi-finale face aux Remparts de Québec afin de gagner la série en cinq rencontres.

Ces deux situations donnent pleinement confiance aux joueurs qu’ils pourront rebondir lundi, face aux Bulldogs de Hamilton en demi-finale de la Coupe Memorial, après une déconfiture face aux Sea Dogs de Saint-Jean en clôture de la ronde préliminaire.

«C’est comme si ça prenait ça pour se recentrer, a dit l’entraîneur-chef Daniel Renaud, dimanche. Nous avons eu notre leçon hier (samedi), mais je suis convaincu que le groupe va en tirer de bonnes leçons et être à 100% demain soir.»

Renaud a raconté qu’il avait laissé ses joueurs vivre leur frustration et leur déception après la rencontre face aux Sea Dogs, quand ils ont gaspillé une avance de 3-0 après la première période avant de perdre 5-3.

«Au réveil ce matin, nous avons eu une bonne réunion d’équipe, a enchaîné Renaud. Nous avons recadré les choses. Puis je vois la façon que les joueurs se comportent, leur intensité, l’ambiance dans le vestiaire et sur la glace, et il n’y a aucun doute que le groupe sera prêt.»

Une victoire face aux Sea Dogs aurait permis aux champions de la LHJMQ d’accéder directement à la finale de la Coupe Memorial. C’est finalement l’équipe hôtesse qui a obtenu ce privilège.

Les Cataractes retrouveront donc les Bulldogs dans leur chemin en demi-finale. L’équipe de la Mauricie a remporté leur duel 3-2 lors du tour préliminaire.

«Ils ont beaucoup de vitesse et aiment frapper. Nous devons arriver dans un bon état d’esprit, a dit l’attaquant des Cataractes William Veillette. Il n’y a pas d’équipe qui nous impressionne trop ici. Nous sommes donc confiants.»

Chez les Bulldogs, le mot d’ordre est la discipline. Les Cataractes avaient marqué leurs trois buts en avantage numérique contre eux, jeudi.

«Ils nous ont mangés tout rond en avantage numérique et nous devrons faire des ajustements, a admis l’entraîneur-chef des Bulldogs, Jay McKee. Mais après avoir revu le match, je crois que ça aurait pu aller d’un côté comme de l’autre. Les deux équipes ont bien joué. Elles ont joué du hockey structuré et ont travaillé fort.»

Les Bulldogs ont leur propre bagage d’expérience également. Ils ont eu besoin d’un match ultime pour venir à bout des Spitfires de Windsor en finale de la Ligue de l’Ontario. Ils tenteront de revivre les bonnes sensations de cette rencontre.

Ils ont également progressé d’un match à l’autre depuis le début du tournoi.

«Notre énergie est meilleure sur le banc et sur la glace, a souligné l’attaquant Mark Duarte. Nous nous poussons pour nous dépasser, pour gagner chaque bataille et jouer du bon hockey de séries.

«Nous voulons continuer à élever notre jeu à un niveau supérieur.»

Les Bulldogs s’attendent à pouvoir compter sur le défenseur Nathan Staios. Ce dernier avait été ébranlé en deuxième période de leur match face aux Oil Kings d’Edmonton vendredi et il n’avait pas terminé la rencontre.

L’attaquant Lawson Sherk pourrait aussi être disponible, lui qui n’a pas encore joué depuis le début du tournoi.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires