Leclerc récolte sa 2e pole position de la saison au GP d’Australie

Courtney Walsh, The Associated Press
Leclerc récolte sa 2e pole position de la saison au GP d’Australie

MELBOURNE, Australie — Une bagarre Ferrari contre Red Bull se dessine en vue du Grand Prix d’Australie de dimanche, le premier depuis le début de la pandémie.

Charles Leclerc a procuré à la Scuderia une première pole position depuis 2007 sur le parcours revampé d’Albert Park à l’aide de son dernier tour incisif en qualifications, franchi en une minute 17,868 secondes.

Mais les Red Bull le suivaient de près: champion du monde en titre, Max Verstappen (1:18,154) partira deuxième à 286 millièmes seulement; Sergio Perez a suivi avec le troisième temps, 1:18,240.

Leclerc et Verstappen se sont partagé les deux premières courses de la saison, au Bahreïn et en Arabie saoudite. Ils partiront maintenant côte à côte dimanche.

Le Monégasque, dont le coéquipier, Carlos Sainz, s’est classé neuvième, a dit ne s’être jamais senti à l’aise sur ce circuit auparavant. Cet inconfort s’est de nouveau manifesté dans les séances d’entraînement de vendredi et samedi. Mais devant une foule record de 123 247 spectateurs, Leclerc a joué son va-tout sur son dernier tour pour signer sa deuxième pole de la saison et la 11e de sa carrière.

«Ça a été un bon tour. Cette fois, j’ai pris un grand risque, surtout dans le virage no 6, bien particulier, a dit Leclerc. Je suis très heureux de ce tour, surtout sur une piste où j’ai connu tant d’ennuis dans le passé et même à l’entraînement, bien que nous étions compétitifs.»

Ni Leclerc ni Verstappen n’ont fait preuve de beaucoup de confiance après cette qualification cependant, les deux pilotes s’attendant à une course serrée.

«Nous sommes très proches des Red Bull. Ce sera très serré (dimanche)», a estimé Leclerc.

Verstappen a tout fait pour défier Leclerc en !3, mais il était loin d’être satisfait de la performance de sa voiture.

«Ça a été terrible pur moi tout le week-end. J’ai passé mon temps à pourchasser un équilibre que je n’ai jamais été capable de trouver. Je ne me suis pas senti confortable sur un tour complet.»

Le plus proche poursuivant de Ferrari et Red Bull a été Lando Norris (1:18,703), sur McLaren. Lewis Hamilton (Mercedes) a vu sa séquence de six poles positions prendre fin quand il n’a pu faire mieux que le cinquième temps, à 957 millièmes de Leclerc.

«Je pense avoir extrait le maximum de la voiture aujourd’hui, a noté Hamilton. C’est positif, mais en même temps, je suis déçu de ne pas en avoir obtenu davantage.

Son coéquipier George Russell (1:18,933) a signé le sixième temps, devant Daniel Ricciardo (McLaren) et Estaban Ocon (Alpine).

Le double champion du monde Fernando Alonso semblait en voie de chauffer les meneurs sur sa Alpine, mais il a perdu le contrôle de sa monoplace dans le virage no 11 et est sorti de piste. Il partira de la 10e place.

Les Aston Martin ont connu une autre sortie difficile. Sebastian Vettel a terminé sa séance de Q1 dans le mur et partira de la 18e place sur la grille. Cette première séance a également été marquée par l’accrochage entre les Canadiens Nicholas Latifi (Williams) et Lance Stroll, qui n’ont pas pu compléter leur séance. 

Jugé responsable de cet accrochage, Stroll a été pénalisé de trois places. Ce qui ne change rien au final, puisqu’il partait déjà 19e et dernier de la grille. Latifi partira de la 18e place.

«Ça a été une bien mauvaise journée, a admis Stroll. L’équipe a fait un boulot incroyable pour permettre à la voiture d’être prête pour la qualification. C’est malheureux d’avoir un accrochage aussi bizarre avec Nicholas. C’est arrivé dans un passage étroit de la piste, où je suivais la courbe vers la droite. Quand j’ai voulu prendre l’intérieur, il a accéléré à la dernière seconde et nous nous sommes touchés.

«C’est une journée à oublier. On va se regrouper et tenter de profiter de nos chances dans la course de demain.»

Le circuit d’Albert Park a subi d’importantes modifications. Cinq virages ont été redessinés, tandis que deux autres ont été simplement retirés.

Après deux courses cette saison, Leclerc mène le championnat des pilotes avec 45 points, devant Sainz (33) et Verstappen (25).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires