Le gouvernement tchèque ne veut pas des joueurs russes de la LNH à Prague

Karel Janicek, The Associated Press
Le gouvernement tchèque ne veut pas des joueurs russes de la LNH à Prague

PRAGUE, Tchéquie — Les équipes de la LNH qui joueront dans la capitale de la République tchèque le mois prochain ont appris que leurs joueurs russes ne seront pas les bienvenus. 

Le ministère des Affaires étrangères tchèque a informé le circuit Bettman de sa position en raison de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. 

Les Predators de Nashville et les Sharks de San Jose doivent disputer des matchs de saison régulière les 7 et 8 octobre à l’O2 Arena de Prague. Les formations de départ ne sont pas complétées, mais les Predators comptent dans leurs rangs l’attaquant Yakov Trenin. Les Sharks alignent quant à eux l’attaquant Evgeny Svechnikov et le défenseur Nikolai Knyzhov, qui ne sera toutefois pas avec l’équipe pour l’occasion en raison d’une blessure. 

«Nous pouvons confirmer que le ministère des Affaires étrangères a expédié une lettre à la LNH pour souligner que, en ce moment, la République tchèque ou tout autre État de la zone Schengen n’émettra pas de visa de travail aux joueurs russes qui souhaitent accéder au territoire», a déclaré l’adjoint au ministre des Affaires étrangères Martin Smolek par voie de communiqué. 

Le commissaire adjoint de la LNH Bill Daly a mentionné à l’Associated Press jeudi qu’il n’a «aucune préoccupation» au sujet des joueurs qui se rendront à Prague ou ceux qui se retrouveront sur la patinoire. Ni Daly ni le ministère n’a voulu préciser si la ligue avait répondu à la lettre. 

L’agent Shumi Babaev, qui représente Trenin, a abondé dans la direction de Daly et assuré qu’il n’y aurait aucun problème. L’agent Dan Milstein, qui représente Barabanov et Svechnikov, a refusé de commenter.

Le ministère a ajouté qu’il a informé la ligue «des négociations en cours afin d’interdire l’accès au territoire aux citoyens de la Fédération de Russie qui ont déjà reçu leurs visas de travail». 

Le ministère a également indiqué que l’interdiction pour des athlètes russes de participer à des événements sportifs dans des pays de l’Union européenne (UE) avait été recommandée par les ministres des Sports de l’UE. 

La République tchèque fut l’un des premiers pays de l’UE à interrompre l’émission de visas aux ressortissants russes à la suite de l’invasion de l’Ukraine en février dernier. Les personnes qui font l’objet de motifs humanitaires, et celles qui sont persécutées par le régime du président russe Vladimir Poutine, sont cependant admissibles à des exemptions. 

La LNH doit retourner en Europe pour la première fois depuis le début de la pandémie de COVID-19. 

En plus des deux matchs à Prague, l’Avalanche du Colorado et les Blue Jackets de Columbus s’affronteront dans une série de deux matchs à Tampere, en Finlande, les 4 et 5 novembre. La position du gouvernement finlandais au sujet des joueurs russes n’est pas connue pour l’instant. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires