Le Baseball majeur annule tous ses matchs d’ici le 13 avril

Ronald Blum, The Associated Press
Le Baseball majeur annule tous ses matchs d’ici le 13 avril

NEW YORK — Le commissaire de la MLB, Rob Manfred, a annulé 93 parties supplémentaires mercredi mettant, à toute fin pratique, le dernier clou dans le cercueil d’un calendrier complet de 162 matchs et menace les joueurs en lock-out de pertes de salaire et de temps de service.

Après que les clans eurent réduit leurs différences sur les questions économiques, les parties se sont butées à la tentative d’ajout d’un repêchage international.

Le Baseball majeur a annoncé que deux séries de matchs additionnels ont été annulées, repoussant la date de début de la saison au 14 avril. Ça porte le total de rencontres annulées à 184 sur la saison de 2430 parties. Cela équivaut à 7,6% de la saison.

«En raison des réalités logistiques du calendrier, deux autres séries sont retirées du calendrier, ce qui signifie que le jour d’ouverture est reporté au 14 avril», a déclaré Manfred par le biais d’un communiqué.

La dernière contre-offre du syndicat a été présentée en personne par Bruce Meyer, négociateur syndical en chef, dans les bureaux du Baseball majeur qui sont situés à trois pâtés de maisons des bureaux du syndicat.

Alors que les écarts se sont resserrés sur la taxe de luxe, la prime de pré-arbitrage et le salaire minimum, la direction a continué à faire pression d’instaurer un repêchage amateur international. Les joueurs ont rejeté à plusieurs reprises cette proposition depuis qu’elle a été faite le 28 juillet.

«La décision des propriétaires d’annuler des matchs supplémentaires est totalement inutile, a mentionné le syndicat dans un communiqué. Après avoir fait une série de propositions complètes à la ligue plus tôt dans l’après-midi, nous nous sommes fait dire que des réponses concrètes étaient à venir, mais nous n’avons toujours pas eu de réponse.»

La MLB a déclaré qu’elle ne ferait pas de nouvelle contre-offre aux joueurs à moins que le syndicat ne choisisse d’abord l’une de trois options.

La première, d’accepter le repêchage international en échange de l’élimination de la compensation directe des choix de repêchage amateur pour les joueurs autonomes qualifiés.

La seconde, de conserver la compensation en échange de l’abandon de l’idée de repêchage international.

Finalement, d’abandonner la compensation tout en donnant aux joueurs jusqu’au 15 novembre pour accepter un repêchage international à partir de 2024, tout en donnant à la MLB le droit de rouvrir le contrat de travail après la saison 2024 si les joueurs n’acceptent pas le repêchage.

Au 98e jour du premier arrêt de travail du baseball depuis 1995, la dernière alternative laisserait ouverte la possibilité d’un autre lock-out dans moins de trois ans entre des parties qui sont amers entre eux.

Les joueurs ont rejeté ces trois options et ont plutôt proposé de laisser tomber les compensations pour cette année, de demander aux parties de s’entendre sur un repêchage d’ici le 15 novembre ou de revenir aux compensations pour l’entre-saison 2022-23.

«Dans un ultime effort pour préserver une saison de 162 matchs, nous avons fait cette semaine des propositions de bonne foi qui répondent aux préoccupations spécifiques exprimées par le syndicat et qui auraient permis aux joueurs de retourner immédiatement sur le terrain», a laissé tomber Manfred.

Malgré des négociations intenses dans les derniers jours, les clans arrivent à court de nouveau.

Les deux parties ont discuté pendant 16 heures et demie, jusqu’à 3 h mercredi matin, avant d’interrompre les pourparlers pour permettre au syndicat de tenir une conférence téléphonique avec son conseil exécutif en matinée.

Ensuite, Meyer et Ian Penny, conseiller général, ont remis la proposition au bureau du Baseball majeur, avant de réintégrer leurs quartiers généraux.

Dans cette proposition, les joueurs ont abaissé leur seuil pour la taxe de luxe à 232 M $ cette année et, de façon graduelle, jusqu’à 250 M $ en 2026.

La semaine dernière, l’offre des joueurs allait de 238 à 263 M $ pour la même période.

Quant à la somme disponible pour les joueurs n’ayant pas encore accès à l’arbitrage, le syndicat a abaissé le montant voulu de 80 à 65 M $. Du côté des propriétaires, ils ont augmenté mardi leur offre dans ce dossier de 30 à 40 M $.

Les autorités du Baseball majeur ont aussi présenté, mardi, des propositions aux joueurs sur d’autres éléments financiers clés que sont la taxe de luxe et les salaires minimums.

L’échéancier de mardi était le troisième fixé par le Baseball majeur lors des deux dernières semaines.

Manfred avait d’abord identifié la date du 28 février pour préserver la tenue des matchs d’ouverture le 31 mars. Après 16 heures et demie de négociations qui ont commencé le 28 février à Jupiter, en Floride, qui se sont terminées à 2h30 le lendemain matin et qui ont mené à des progrès, Manfred a prolongé ce délai à 17h la journée suivante.

Les pourparlers ont achoppé et Manfred a annoncé que les deux premières séries de matchs pour chaque équipe avaient été annulées. Les négociateurs sont rentrés à New York et ont repris les discussions le dimanche suivant.

Bien qu’il semble qu’il n’y ait aucune chance que la journée d’ouverture ait lieu à la journée prévue à l’origine, le Baseball majeur a avisé le syndicat que mardi était la dernière journée possible pour conclure un accord qui permettrait la tenue d’un calendrier modifié de 162 parties, avec plein salaire pour les joueurs et la reconnaissance des années d’ancienneté en vue de l’autonomie.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires