La façon dont ses joueurs ont battu les Red Bulls a plu à Wilfried Nancy

Michel Lamarche, La Presse Canadienne
La façon dont ses joueurs ont battu les Red Bulls a plu à Wilfried Nancy

MONTRÉAL — En MLS, chaque victoire rapporte trois points au classement. Au moral, certaines ont peut-être plus de valeur que d’autres. Comme celle de 2-1 du CF Montréal contre les Red Bulls de New York samedi après-midi au Red Bull Arena.

La formation montréalaise a survécu à une tempête en début de rencontre et à un autre but accordé à l’intérieur du premier quart d’heure de jeu — un quatrième en autant de sorties — pour récolter au moins un point dans un troisième match d’affilée. Tous joués à l’étranger, doit-on le rappeler.

Au passage, le CF Montréal (2-3-1) est devenu le premier club depuis le Revolution de la Nouvelle-Angleterre, le 31 juillet dernier, à marquer au moins deux buts sur la pelouse des Red Bulls. Dans les faits, la formation new-yorkaise n’avait pas accordé deux buts à un rival depuis le 14 septembre, à Columbus, soit en 17 matchs, dont un lors des dernières éliminatoires.

Les joueurs montréalais ont aussi montré du coffre en fin de rencontre et lors des arrêts de jeu, après avoir pris l’avance à la suite de l’étrange but de Romell Quioto à la 81e minute, pour assurer ces trois points au classement.

Enfin, doit-on rappeler que la formation montréalaise n’avait battu les Red Bulls sur leur terrain qu’une seule fois en saison régulière depuis 2012.

Il faudra quand même attendre les prochaines semaines pour voir à quel point cette victoire laissera des traces positives et rapportera des dividendes aux hommes de Wilfried Nancy.

«Je ne sais pas ce qu’elle va apporter. Ce que je sais, en tous cas, c’est que les gars étaient très fiers, oui, de la victoire, mais de la façon dont on a répondu au combat — je n’aime pas trop utiliser ce terme-là —, à l’agressivité des Red Bulls», a analysé l’entraîneur-chef du CF Montréal.

«Comme vous le savez, c’est une équipe qui presse énormément, qui ne donne pas de répit. Aujourd’hui (samedi), les joueurs ont trouvé une façon, à certains moments, de respirer, de sortir de la pression. Donc, c’est le comment faire qui m’a intéressé.  Vous m’avez beaucoup entendu dire que les premiers résultats n’étaient pas, peut-être, ceux que l’on souhaitait. Mais en termes de performances, les joueurs étaient dans ce que l’on voulait faire», a ajouté Nancy.

En attendant d’en voir les retombées, la victoire a laissé un très bon goût à la bouche de joueurs qui, si souvent dans le passé, ont vu des points leur filer entre les doigts à la suite de dénouements malencontreux et crève-cœurs.

Comme ce revers de 1-0 contre la même équipe et dans le même stade, le 30 octobre dernier, sur un but inscrit dans les arrêts de jeu de la deuxième mi-temps.

Quand on sait que les Red Bulls ont terminé deux points devant le CF Montréal et participé aux éliminatoires la saison dernière, contrairement à la formation montréalaise, on réalise à quel point de tels résultats peuvent être coûteux, surtout s’ils s’accumulent.

«Les Red Bulls nous ont donné beaucoup de difficulté par le passé», a rappelé le défenseur Rudy Camacho, auteur du premier but des siens, à la 71e minute.

«Aujourd’hui, on a gagné avec beaucoup de caractère. On avait du mal l’année dernière à inscrire des victoires sur la route. On souhaite gagner plus cette saison à l’extérieur et enchaîner les points à domicile. Cette victoire fait du bien pour la confiance.»

Joel Waterman, l’un des collègues de Camacho sur la ligne défensive montréalaise, parlait d’une performance courageuse.

«Nous avons eu l’impression de revenir à la manière dont nous jouions l’année dernière. Nous défendons collectivement et nous avons tous joué notre rôle aujourd’hui», a affirmé le défenseur canadien

«Nous n’avons pas aimé les 20-25 premières minutes de notre match et on savait qu’ils allaient exercer une forte pression. Mais une fois que nous nous sommes calmés et que nous avons vu où étaient les espaces, nous nous sommes bien installés dans le jeu. Cette équipe est résistante. Nous avons vu contre Cincinnati (la semaine dernière) que nous pouvions revenir et gagner des matchs à l’extérieur. Le fait d’être menés 1-0 et de revenir pour l’emporter représentent trois gros points pour l’équipe.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires