Jean Pascal réussit son retour sur le ring en défaisant Meng Fanlong

La Presse Canadienne
Jean Pascal réussit son retour sur le ring en défaisant Meng Fanlong

PLANT CITY, Fla. — Le vieux routier et prestigieux boxeur québécois Jean Pascal a réussi son retour au ring et l’a emporté par décision unanime contre Meng Fanlong, vendredi soir, faisant de lui le premier aspirant à la couronne de l’International Boxing Federation (IBF). 

«J’ai donné 12 bons rounds, je suis de retour», s’est exclamé Pascal après le combat. 

En plus de la victoire, il se met sur la route d’Artur Beterbiev, champion en titre dans la catégorie mi-lourds de l’IBF et la WBC. Toutefois, ce ne sera pas avant le 18 juin puisque le Russe affrontera le champion de la WBO, Joe Smith Jr, pour unifier les titres.

La foule de la ville en banlieue de Tampa a démontré son amour pour le Lavalois. «J’aurais pu faire 24 rounds», a-t-il lancé après quelques pompes suivant le combat.

C’était un retour qui n’a pas été facile pour le Québécois de 39 ans. Pascal ne s’était pas battu depuis le 28 décembre 2019 contre Badou Jack, notamment en raison d’une suspension de six mois à cause de dopage sportif.

Le Chinois Fanlong (17-1, 10 K.-O.) a été un coriace adversaire. Les juges ont remis des cartes 115-112, 114-113 et 116-111 en faveur de Pascal (36-6-1, 20 K.-O.). 

«Honnêtement il était plus hargneux que je croyais. C’est un bon combattant», a-t-il résumé. 

Malgré un début de combat en dents de scie, il a su reprendre l’ascendant au fur et à mesure.

«Mon synchronisme n’était pas bon au début. […] (Après), je devais pousser et pousser de nouveau. Je tentais de l’envoyer au tapis.»

Le match a été en deux temps. La portion menée par Fanlong, puis le reste par Pascal.

Dès le deuxième round, Fanlong a trouvé une brèche dans la défense et a réussi à donner une solide gauche en plein visage de Pascal. Il a été ébranlé, mais n’a pas visité le tapis.

Le round suivant, le Chinois a réussi à atteindre l’ancien champion des mi-lourds de la WBA à la tête à quelques reprises.

Au quatrième round, Pascal a paru galvanisé après une belle droite qui a envoyé son rival au tapis. Le rythme du combat s’est accéléré par la suite.

Dès le round suivant, Pascal est revenu à la charge et a donné un bon crochet de la droite au visage du boxeur de 34 ans.

Le septième round a vu Pascal prendre en confiance et s’est approché plusieurs fois de son rival. Le Québécois de cinq pieds 10 pouces a dû trimer dur pour s’approcher de son adversaire de six pieds deux pouces.

En fin de neuvième round, Pascal a à nouveau son rival au tapis. Le Chinois a été sauvé par la cloche et a pu reprendre ses esprits.

Pascal a tenté de prendre l’ascendant avec des assauts répétés lors du dixième round, ce qui a paru épuiser son rival. L’ancien Olympien a tout de même inscrit plusieurs points en atteignant le Québécois à maintes reprises.

Le onzième round s’est entamé sous des «olé! olé» pour venir en soutien à Pascal.

L’ultime round a encore vu Fanlong se retrouver au tapis, malgré que ce dernier a semblé dicter le rythme. Dans les trente dernières secondes, Pascal a bondi sur son rival, le rouant de coups au visage.

En sous-carte, les quarts de finale de la série du «tournoi de la dernière chance» des pugilistes de moins de 140 livres ont été présentés. Dans un format de huit rondes, le tournoi mettait en scène des boxeurs ayant perdu d’importants combats et donne la chance à ceux-ci de revenir à l’avant-plan.

Antonio Moran a défait Jeffrey Torres par décision unanime et affrontera Michael Dutchover en demi-finale. Ce dernier a pris la mesure de Clarence Booth par décision partagée.

Kendo Castaneda a réalisé le premier K.-O. de la soirée. Dès le premier round, il a envoyé son rival, Sonny Fredrickson, au tapis et l’officiel a immédiatement mis fin au combat. 

Dans sa demi-finale, il affrontera Joseph Fernandez. L’Américain a défait Zhimin Wang par décision unanime.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires