Alcaraz élimine Djokovic en trois sets et passe en finale à Madrid

La Presse Canadienne
Alcaraz élimine Djokovic en trois sets et passe en finale à Madrid

MADRID — L’Espagnol de 19 ans Carlos Alcaraz ne cesse d’impressionner.

Tombeur de Rafael Nadal en quarts de finale, Alcaraz a vaincu le favori Novak Djokovic 6-7 (5), 7-5, 7-6 (5), samedi, atteignant ainsi la finale de l’Omnium de Madrid, où il affrontera le champion en titre Alexander Zverev.

«C’était un match à savourer, a dit Alcaraz. Malgré le stress d’être en demi-finale, d’être à 7-6 en bris d’égalité de la troisième manche… Il faut savourer le moment. J’ai réussi à sourire jusqu’au dernier point.»

En finale chez les dames, la Tunisienne Ons Jabeur a gagné le titre le plus important de sa carrière en battant l’Américaine Jessica Pegula en trois manches.

Jabeur s’est imposée 7-5, 0-6, 6-3 et a mis la main sur un deuxième titre en carrière.

Pegula était aussi en quête d’un deuxième titre en carrière. Elle atteindra le 11e rang mondial lors de la prochaine mise à jour du classement, lundi, un sommet en carrière pour elle.

Plus tôt dans la journée lors du duel entre Alcaraz et Djokovic, il n’y a eu que trois bris, dont deux en faveur du vainqueur.

Alcaraz a converti sa troisième balle de match après trois heures et 38 minutes de jeu, devant une foule bruyante sur le court central.

«C’est une sensation incroyable présentement, a dit Alcaraz. Je suis très heureux de pouvoir jouer ces matchs, d’être capable de battre Rafa hier, puis battre le no 1 mondial aujourd’hui.»

Une victoire dimanche donnerait à Alcaraz son quatrième titre cette saison. Plus jeune joueur du top 10 depuis Nadal, en 2005, Alcaraz a triomphé à Miami, Rio de Janeiro et Barcelone, cette année.

Il en était samedi à son tout premier match contre Djokovic, qui reste en quête d’un premier titre cette année.

«Bravo à lui, il a bien géré ses nerfs, a dit Djokovic. Pour quelqu’un de son âge, il est très mature et courageux. Il méritait la victoire.»

Le Serbe essaie de retrouver la forme en vue de Roland-Garros, où il est le champion en titre.

De son côté, Zverev a obtenu son billet pour la finale en défaisant Stefanos Tsitsipas 6-4, 3-6, 6-2.

La deuxième tête de série a converti trois de ses cinq balles de bris pour décrocher la victoire en un peu moins de deux heures. L’affrontement s’est terminé à une heure du matin, heure locale.

Zverev présente maintenant une ficher de 19-2 à Madrid, où il a aussi été sacré champion en 2018.

«C’est mon court préféré au monde, a confié Zverev. On l’appelle la Caja Mágica parce qu’elle fait de la magie pour moi. Je jouais vraiment mal avant ce tournoi et je n’étais pas très confiant.

«Je n’ai pas gagné beaucoup de matchs cette année, mais ce terrain vient chercher le meilleur de moi-même.»

Plus tôt samedi, la Canadienne Gabriela Dabrowski a remporté son premier titre en double cette saison: elle et la Mexicaine Giuliana Olmos ont battu Demi Schuurs et Desirae Krawcyk 7-6 (1), 5-7 et 10-7, en finale.

Pour Dabrowski, il s’agit d’un premier triomphe en trois finales au tournoi madrilène, après avoir atteint le match ultime en 2021 (avec Schuurs) et en 2019 (avec Yifan Xu).

«Giuliana et moi avons eu un début de saison un peu lent, mais nous avons tenu bon, a mentionné Dabrowski, originaire d’Ottawa. Nous avons travaillé fort et là, nous avons disputé un excellent tournoi.» 

Dabrowski et Olmos étaient les deuxièmes têtes d’affiche. Leurs rivales en finale étaient les troisièmes têtes de série.

Même si elles participaient à un neuvième tournoi ensemble, c’était la première fois que Dabrowski et Olmos atteignaient une finale.

Leur meilleur résultat était survenu en 2021 à Miami, où elles s’étaient inclinées en demi-finale.

Dabrowski compte trois titres de double en catégorie 1000 de la WTA, en incluant Montréal l’an dernier et Miami en 2017.

Elle détient au total 11 titres de double féminin et deux de double mixte.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires