Si la faune m’était sculptée

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Si la faune m’était sculptée
L’exposition est à l’affiche jusqu’au 1er mai 2022. (Photo : Marie-Eve Alarie)

Les animaux sont en vedette au Musée POP dans le cadre de la nouvelle exposition d’art populaire intitulée Si la faune m’était sculptée – L’art animalier québécois.

La thématique développée présente des animaux de différentes espèces qui se retrouvent dans notre écosystème, soit les animaux de la faune sauvage, les animaux de la ferme et de compagnie, puis des animaux fantaisistes et exotiques représentés de manière ludique, sous différentes formes et couleurs.

Également, ces espèces d’animaux, sous la loupe des artistes de différentes époques (entre les XIXe et XXIe siècles), sont représentées parfois avec un réalisme étonnant et, d’autres fois, de façon plus extravagante.

Toute la conception de l’exposition, de l’idée à sa conception et sa fabrication, a été réalisée par l’équipe du Musée POP.

«C’est l’occasion de présenter beaucoup de pièce de la collection du musée, ainsi que de prêteurs extérieurs. Pour nous, c’est important de faire la mise en valeur et la mise en scène de l’art populaire. Il s’agit d’une forme d’art expressive et colorée qui représente bien les Québécois. On a déniché plein de petits trésors de notre collection», indique Valérie Therrien, directrice générale du Musée POP.

La sélection met en lumière des pièces d’une soixantaine d’artistes reconnus en art populaire et établis dans plusieurs régions du Québec.

L’exposition est à l’affiche jusqu’au 1er mai 2022.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires