Sensibiliser les jeunes aux facultés affaiblies

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Sensibiliser les jeunes aux facultés affaiblies
Ariane Bérubé, de la Maison des Jeunes / Alternative-jeunesse de Trois-Rivières.

La rentrée des classes est une période effervescente dans une ville étudiante comme Trois-Rivières qui, trop souvent, est marquée par des accidents causés par la conduite avec les facultés affaiblies. Voilà pourquoi une activité de sensibilisation se tenait au Parc Laviolette, ce matin.

Trois-Rivières Ford Lincoln, en collaboration avec l’organisme Trois-Rivières en action et en santé (TRAS), y est allé d’une démonstration interactive à l’aide de simulateurs de facultés affaiblies par l’alcool et les drogues. Le simple fait de porter les combinaisons prévues à cet effet permet au participant de ressentir les symptômes physiques reliés à la consommation d’alcool ou de drogues, tout en conservant les fonctions cognitives d’une personne sobre.

«En cette saison où plusieurs étudiants retournent en classe, l’occasion est parfaite pour les sensibiliser et pour mieux leur faire comprendre les dangers, ainsi que les limitations physiques liées à la consommation d’alcool et de drogue», a commenté Charlène Gauthier, de Trois-Rivières Ford Lincoln.

«Ford a mis sur pied deux combinaisons. Une première, celle qui est dédiée aux conducteurs ayant les facultés affaiblies par l’alcool, fait en sorte que les mouvements sont restreints, que la vision est brouillée et entraîne une sensation de lourdeur. L’autre combinaison, reliée à la consommation de drogues, ajoute l’aspect de tremblement que peuvent engendrer certaines drogues, en plus d’un stimulus ajouté aux oreilles. On se rend vite compte qu’on ne devrait pas conduire!»

Selon un récent sondage d’Éduc’alcool, 7% des Mauriciens avouent avoir pris le volant au cours de la dernière année après avoir consommé de l’alcool au-delà de la limite permise.

«La YOLO Van s’est promenée partout sur l’ensemble du territoire trifluvien cet été. Le projet a permis à nos animateurs d’aller à la rencontre des jeunes et de leur famille pour les sensibiliser aux saines habitudes de vie. On est donc très heureux de nous associer à Ford pour les sensibiliser à nouveau, cette fois face aux facultés affaiblies. La rentrée des classes est un excellent moment pour le faire», a pour sa part commenté Julie Charbonneau, de Trois-Rivières en action et en santé (TRAS).

«La police de Trois-Rivières nous rappelait qu’en 2018, 16 jeunes de 16 à 30 ans ont été arrêtés avec des facultés affaiblies par l’alcool ou la drogue. En 2019, on est déjà à 39 arrestations! Ce projet de simulation est une belle prise conscience des réelles limites liées à la consommation de drogue ou d’alcool.»

Et mon expérience personnelle suite à mon essai? Je n’aurais pas pu conduire et je me sentais vraiment étourdi… et je n’ai pas attrapé les balles de tennis lancées en ma direction.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
newest oldest most voted
Notifier de
trackback

[…] Hebdo JournalJournaliste: Jonathan […]