Sécurité machine : les différentes pratiques de l’industrie

Sécurité machine : les différentes pratiques de l’industrie

L’utilisation d’équipements industriels entraîne inévitablement des risques d’accident et de blessures pour les opérateurs. Les pratiques en sécurité de machine existent pour diminuer le nombre de « zones dangereuses » dans un milieu de travail. En d’autres mots, les professionnels de la sécurité travaillent pour éliminer tous les points où un employé pourrait entrer en contact avec des pièces tranchantes, brûlantes ou en mouvement. Cette tâche peut sembler assez simple, mais les milieux industriels obligent les entreprises à offrir un environnement de travail sécuritaire et à identifier tous les risques potentiels d’accidents et de blessures.

Après l’identification de toutes les zones dangereuses, les responsables de la sécurité d’une entreprise doivent ensuite trouver des solutions efficaces pour diminuer les risques associés à ces zones. Plusieurs méthodes peuvent être utilisées pour respecter les exigences de santé et sécurité au travail.

Les barrières physiques

Les barrières physiques peuvent être intégrées directement dans la conception de la machinerie ou bien fixées par les responsables de la sécurité d’une usine lors de l’installation de la machine. L’objectif principal de ces équipements consiste à empêcher physiquement l’accès à une zone dangereuse.

Pour qu’une barrière physique soit efficace, elle doit être solidement ancrée sur la machine ou sur une structure adjacente. De plus, un employé ne doit pas pouvoir retirer ou outrepasser facilement la barrière de protection sans activer un mécanisme d’ouverture sécuritaire ou utiliser des outils lorsque la machine est à l’arrêt.

Les barrières physiques peuvent être fixes, avec verrous ainsi qu’ajustables manuellement ou automatiquement.

Les équipements de sécurité

Les équipements utilisés pour assurer la sécurité de tous les travailleurs sont très variés. Ils sont généralement conçus pour limiter ou empêcher l’accès à une zone dangereuse.

Dans cette catégorie, on retrouve notamment des capteurs de mouvement, des boîtes de contrôle à deux mains, des sangles de retenue et des grilles.

Les mécanismes automatisés

Avec le développement des techniques d’autonomisation des machines industrielles, de plus en plus d’usines se tournent vers cette solution pour diminuer le nombre de zones dangereuses. Les équipements les plus populaires sont les machines programmées pour recevoir les matériaux et rejeter les produits sans aucune intervention humaine.

En plus de diminuer les manipulations, les machines automatisées éliminent les risques de contact entre l’opérateur et les zones dangereuses créées lorsque la machine fonctionne.

La distance entre les équipements

Ce principe est simple, mais très efficace lorsqu’il est bien appliqué. Il suffit d’éloigner physiquement les zones dangereuses de l’espace de travail des employés. Pour y arriver, de nombreuses usines s’équipent de machines automatisées et les employés ne travaillent qu’au début et à la fin de la chaîne de production, au besoin.

Les panneaux d’avertissement

Cette méthode est utilisée pour protéger les opérateurs de la machine, mais également toutes les personnes qui pourraient circuler autour de l’équipement. Selon la nature du danger, les panneaux peuvent présenter des symboles de produits dangereux ou bien des avertissements écrits. Les panneaux doivent être facilement lisibles et se trouver à la hauteur des yeux.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires