Sanctuaire Notre-Dame-Du-Cap: Yves Lévesque promet un investissement de 12,6 M$

Photo de jcossette
Par jcossette
Sanctuaire Notre-Dame-Du-Cap: Yves Lévesque promet un investissement de 12,6 M$
Le candidat du Parti conservateur du Canada, Yves Levesque, a annoncé un investissement de 12,6 M$ afin de débuter le projet de 39 millions du Sanctuaire Notre-Dame-Du-Cap. (Photo : Jonathan Cossette - Hebdo Journal)

Le candidat du Parti conservateur du Canada, Yves Lévesque, s’engage à investir 12,6 M$ afin de débuter le projet de 39 millions du Sanctuaire Notre-Dame-Du-Cap, si jamais il était élu.

Le Plan pour développer et moderniser les infrastructures régionales au Québec, dévoilé par le chef des conservateurs, Erin O’Toole, a pour but de lancer de grands chantiers, de créer plus de possibilités d’emplois et de faire croître l’économie dans la région de la Mauricie.

« Le développement économique régional est l’une des priorités du Parti conservateur et aujourd’hui, je m’engage à investir les 12,6 M$ nécessaires pour débuter les travaux. J’ai embarqué à deux pieds dans ce projet-là quand j’étais maire parce que c’était un projet visionnaire. Aujourd’hui, il manque un partenaire dans le projet et ça va être nous. Ce n’est pas un engagement, c’est un dossier déjà attaché. C’est une confirmation que si je suis élu pour représenter Trois-Rivières, on va fermer la boucle pour ce projet-là », a déclaré M. Lévesque.

« C’est un projet important pour le secteur récréotouristique et pour la revitalisation du Cap-de-la-Madeleine. Quel bel ancrage qu’est le Sanctuaire pour attirer des gens. Ces gens-là qui vont venir ici et vont circuler en ville, donc ça va être des retombées économiques pour le bas du cap. Le Sanctuaire est déjà un moteur économique touristique important, mais avec la réfection, on va devenir un attrait touristique incroyable pour l’ensemble de l’année. »

Le projet d’envergure touche plusieurs volets, dont la réfection partielle extérieure du Sanctuaire, le tourisme religieux, aménagement et accès au Fleuve St-Laurent, en plus de la construction d’un nouveau pavillon d’accueil.

« Notre région doit se doter d’infrastructures modernes afin de retrouver sa place de chef de file mondial et ainsi, attirer des investisseurs. Nous sommes conscients de l’importance de développer de grands projets d’infrastructures, en particulier dans les régions, et de travailler avec le gouvernement du Québec pour leur réalisation », ajoute-t-il.

En moyenne, le Sanctuaire accueille 430 000 visiteurs annuellement, dont 10% proviennent de l’international (États-Unis, Amérique Centrale, Europe). Le projet engendra des retombées économiques de 90 M$ sur les dix prochaines années et une augmentation de 700 000 visiteurs annuellement lorsque les travaux seront complétés.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Donald Adam
Donald Adam
19 jours

Qui a dit que ce projet es bon pour ce lieu…aucuns dirigeants du départ es présent actuellement…toute du monde neuf…ou es le groupes de 33 bénévoles disparue

Stationner seulement un autobus et laisser la en fonction pour l’air climatisée…le mot havre de paix n’existe plus…et cette senteur de diesel…oufff

Moi personnellement, j’aime pas ce projet 44 mais bon, ces pas grave..