Saint-Stanislas réfléchit à son avenir

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
Saint-Stanislas réfléchit à son avenir

SAINT-STANISLAS. Une centaine de citoyens de Saint-Stanislas ont pris part, le 15 janvier, à une consultation publique dans le but de revitaliser et dynamiser la municipalité. Les personnes présentes se sont exprimés sur ces quatre aspects : social, économique, physique ainsi que marketing et touristique.

Cette rencontre était un premier pas dans le but d’élaborer un diagnostic et d’établir une vision d’avenir pour Saint-Stanislas. L’opération a permis de récolter l’opinion de gens de tous âges et tous horizons, autant celle des retraités, des gens d’affaires, des organismes que des jeunes familles. Même les élèves du primaire ont été consultés et ceux du secondaire le seront aujourd’hui.

Au terme de la soirée, il est notamment ressorti d’aménager une piste cyclable sur la rue Principale, de mettre en valeur et d’utiliser les bâtiments patrimoniaux, de développer la rue Saint-Gérard, de créer un lieu de rassemblement pour les citoyens, d’améliorer l’accès aux berges de la rivière, d’encourager les commerces et entreprises et d’améliorer les communications afin que les gens soient mieux informés de ce qui se passe dans la municipalité.

Quant aux élèves du primaire, ils ont notamment exprimé leur désir d’avoir un parc de planches à roulettes, de réaménager la cour d’école et d’avoir une nouvelle patinoire.

Cette initiative de revitalisation est soutenue par la Société de développement économique de Saint-Stanislas, la Municipalité de Saint-Stanislas et la SADC, en partenariat avec l’organisation Rues principales. Cette dernière a d’ailleurs déjà réalisé des projets semblables un peu partout à travers la province, dont à Saint-Tite et Louiseville.

«Avec les travaux du pont, le moment est bon pour repenser Saint-Stanislas et pour parler de l’image qu’on veut avoir et laisser aux gens qui vont venir ici», mentionne Sylvain Lemire de la SADC.

Pour ajouter aux données récoltées, des rencontres individuelles sont aussi prévues dans le processus de consultation. Celui-ci prendra fin en avril alors que Rues principales présentera des pistes de solution basées sur les préoccupations soulevées par les gens du milieu. Ce sera par la suite à leur tour de se mettre en action.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de