Rire de nos dépendances

Par superadmin

L’intervenant en toxicomanie et ex-enquêteur à la Sécurité publique de Trois-Rivières, Alain Giguère, présentera la conférence «Rires de nos dépendances! Bien que ce ne soit pas toujours drôle…» au grand public.

En 90 minutes, M. Giguère expliquera les divers troubles de comportement et de compulsivité que peut manifester une personne aux prises avec des obsessions, des manies et autres rituels. Les dépendances à l’alcool, aux drogues, au jeu au travail, à l’ordinateur, au sport et au magasinage seront également abordées.

«Au début, je voulais seulement donner un coup de main aux jeunes avec cette conférence. J’ai décidé de l’élargir et l’adapter au grand public. J’ai commencé à donner des conférences préventives au primaire, puis d’autres au secondaire et auprès des jeunes adultes. J’en suis venu à créer un système d’auto-évaluation permettant de se situer sur une échelle de dépendance. Ça va de l’abstinent au toxicomane», explique M. Giguère.

Voie peu commune

Au fil de sa carrière, il s’est notamment impliqué auprès de la Maison Carignan. C’est d’ailleurs lui qui a effectué le premier don à la première Maison Carignan et qui est devenu le premier président de son conseil d’administration.

«Je me suis inscrit au certificat en toxicomanie à 40 ans pour comprendre l’alcoolisme de mon père. Ça ne me rentrait pas dans la tête de voir un gars brillant comme lui nous en faire baver à ma mère et moi sans qu’il ne manifeste de regrets. Certains de mes collègues croyaient que j’avais une dépendance, car ce n’était pas courant de voir un policier côtoyer des toxicomanes pour les aider», raconte le conférencier.

«Ma formation permettait d’abolir certaines barrières avec les personnes toxicomanes et mieux communiquer avec eux», ajoute-t-il.

Du rire aux larmes

Alain Giguère promet de faire passer son assistance par toute une gamme d’émotions, des rires aux larmes.

«Alain rencontrait des élèves de plus de 16 ans. Les histoires drôles devenaient dramatiques et vice-versa. C’est un éveilleur de conscience et sa conférence est un traitement choc. Les jeunes peuvent se situer sur une échelle de consommation ou de dépendance. Alain est coloré et les jeunes l’apprécient», confie Luce Provencher, psycho-éducatrice à la Commission scolaire Chemin-du-Roy.

Tournée régionale

– Hôtel Urbania (Trois-Rivières) | 26 octobre, 19h30,

– Salle Brunelle (45, rue Dorval) | 5 novembre. 19h30.

– Auditorium de l’École secondaire L’Escale (Louiseville) | 9 novembre, 19h30

– Salle du Club des aînés (Saint-Tite) | 16 novembre, 19h30

– Hôtel Best Western (Drummondville) | 23 novembre, 19h30

– Salle communautaire (St-Georges-de-Champlain) | 30 novembre, 19h30

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de