Un revers en lever de rideau pour le Phénix de Trois-Rivières

Par Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Un revers en lever de rideau pour le Phénix de Trois-Rivières
Photo courtoisie - Valérie Hébert


Ouverture de la saison semi-professionnelle de Football

FOOTBALL. Le botté d’envoi initial de la Ligue semi-professionnelle de Football a eu lieu samedi dernier. L’équipe trifluvienne s’est inclinée devant le Showcase de Montréal au pointage de 21 à 7 au Collège St-Jean de Vianney.

Certes, le Phénix commence la saison avec une défaite à son tableau, mais en ce qui concerne le coach Dumas, il s’agissait plutôt d’une rencontre d’adaptation.

«Étant donné l’intégration de plusieurs nouvelles recrues, je savais qu’il y aurait un défi de communication face à l’équipe montréalaise», confie-t-il.

Lors du camp d’entraînement, les entraîneurs ont constaté que l’équipe est talentueuse et ils ont fixé de grands espoirs pour la saison. La rapidité et la vivacité du Phénix ont été mises en avant à de nombreuses reprises durant le camp, ce qui a pu être constaté samedi dernier.

Deux joueurs se sont notamment démarqués. En offensive, l’honneur décerné à Alexandre Bouffard, par coach Dumas, a été unanime vis-à-vis de son leadership. «Il a été d’un grand soutien pendant la partie».

En défensive, coach Bergeron a nommé Justin Husk Bain, lui qui a changé de position pendant la partie. «Le déplacement de Justin nous a permis d’utiliser toutes ses capacités athlétiques et son intensité. Il a réussi le défi avec brio.»

Photo courtoisie – Valérie Hébert

L’équipe d’entraîneur se diversifie

Il n’y a pas seulement le personnel de joueurs qui doit composer avec des recrues, mais aussi une partie du corps d’entraîneurs. L’entraîneur-chef Dumas est aussi président de l’équipe. Avec 18 ans d’expérience, c’est une personne ressource pour l’équipe.

Quant à lui, Joffrey Bergeron entame la saison à titre de coordonnateur défensif du Phénix. Possédant plus d’une dizaine d’années d’expérience, il a notamment évolué au sein des Diablos de Trois-Rivières et des Pionniers du Cégep de Rimouski.

La nouveauté du personnel entraîneur est avec l’arrivée de Kevin Courtois, coordonnateur des unités spéciales, qui apporte aussi son soutien défensivement avec les demis défensifs, car il a une décennie d’expérience en tant que joueur à cette position.

La seconde nouvelle recrue au sein des entraîneurs est Pier-Luc Bouchard, responsable du box offensif, qui s’est développé avec les Gaillards de Jonquière en tant que joueurs, mais également en tant que coach sur la ligne offensive.

Une équipe médicale complète

L’équipe médicale est d’abord composée de Marie-Ève Lamy, médecin bénévole au sein de l’organisation depuis 5 ans. Elle est omnipraticienne avec une pratique d’urgence, ainsi que responsable du personnel médical. Elle fait aussi le suivi médical des joueurs après les matchs et siège sur le conseil d’administration.

Pour sa part, Jenny Dargy-Levasseur est la massothérapeute de l’équipe trifluvienne depuis deux ans.

Finalement, Sophie Doucet agit à de thérapeute sportive attitrée depuis deux ans aussi. Elle possède également une formation en réadaptation physique.

Depuis le même nombre d’années, Samuel Provencher est le kinésiologue du Phénix de Trois-Rivières, lui qui assure le suivi des joueurs en dehors des matchs.

Le dernier arrivé est le chiropraticien Matthew Tapps. Il reçoit les joueurs à son bureau ChiroConfort.

Prochain match

Demain, le Phénix rendra visite aux Natifs de Québec à l’École secondaire Roger-Comtois, dès 17h30.

Le Phénix invite les amateurs à aller le rejoindre via leur page Facebook https://www.facebook.com/phenixtroisrivieres/, ainsi que leur site web https://www.phenix3r.com. (JC)

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de