Reportage-photos: 150 000 $ de rénovations à l’Aréna Fernand Asselin

Par Martin Sylvestre

La construction de l’Aréna Fernand Asselin a fait couler beaucoup d’encre. En opération depuis la fin du mois de décembre, les propriétaires de la nouvelle surface glacée ont toutefois été contraints d’interrompre les activités de l’aréna entre le premier mai et le premier juillet afin de faire quelques rénovations.

Les changements sont frappants. Si auparavant on pouvait presque retrouver de façon quasi intégrale le défunt Centre Marcotte dans le district des Plateaux, la réalité est tout autre aujourd’hui. À cet effet, la famille Asselin, propriétaire de la bâtisse, a investi un montant d’environ 150 000 dollars pour répondre aux demandes des utilisateurs de l’Aréna. Parmi les rénovations les plus importantes, on retrouve l’asphaltage du terrain de stationnement, la présence de cinq estrades pour permettre à près de 200 spectateurs d’assister confortablement aux spectacles offerts sur la glace et l’isolation de façon adéquate du bâtiment. «De façon uniforme, sur toute la surface du toit, huit pouces de laine minérale ainsi qu’un pare-vapeur blanc ont été installés afin de faire une isolation conforme aux règles de l’art. La première fois, l’entrepreneur qui était en charge de ce travail l’avait peut-être fait un peu vite. Maintenant, l’humidité et la température sont contrôlées. Cet hiver, il ne fera plus froid dans l’aréna», informe Dany Asselin.

Les autres changements que les utilisateurs pourront remarquer sont l’élévation de sept pouces des bancs des joueurs par rapport à la patinoire, le blanchiment de la glace et l’ajout de baies vitrées qui font désormais le tour de la surface glacée. De plus, de nombreuses portions de l’Aréna Fernand Asselin ont été peinturées afin de donner un meilleur coup d’œil aux visiteurs. Des détecteurs de monoxyde de carbone et de trioxyde d’azote ont aussi été installés pour assurer la qualité de l’air. Prochainement, un mur de briques sera construit à l’extérieur de l’établissement afin d’atténuer le bruit causé par les condenseurs de l’aréna. Quant au «pro-shop», la concession a été cédée à Jean-Marc Spénard, ancien copropriétaire des Cannotiers du Cap-de-la-Madeleine au hockey senior.

Des commentaires positifs

On pourrait croire qu’avec la saga qui a entouré sa construction, les commentaires du voisinage seraient plutôt négatifs vis-à-vis l’aréna. Selon Jean-Guy Asselin, il n’en est rien. «Les commentaires des voisins sont positifs et on n’entend presque plus parler du comité de citoyens. Les gens veulent repartir sur de nouvelles bases et sont contents du projet. Ils disent que l’aréna va profiter aux jeunes du quartier et ils ont raison», souligne-t-il.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de