Réparation d’un escalier en bois : faut-il le rénover ou le remplacer ?

Réparation d’un escalier en bois : faut-il le rénover ou le remplacer ?

En général, tout ce qui touche à la maison et aux projets de rénovation doit être validé par des professionnels de ce secteur d’activité, et les escaliers en bois ne sont pas exempts de cette généralité. Lorsqu’il s’agit de réparer son escalier en bois, il n’est pas toujours facile de choisir entre la rénovation ou le remplacement. Dans cet article, vous découvrirez quelle option privilégier en fonction de votre situation.

 

Réparer son escalier en bois : ce qu’il faut savoir

Avant toute chose, sachez qu’un escalier en bois est sans doute l’une des choses les plus réglementées dans une maison, selon le code de sécurité, rédigé par la Régie du Bâtiment. Les éléments à prendre en compte sont notamment :

  • La conformité au niveau des dimensions, notamment au niveau de la contremarche et du giron
  • La rampe est obligatoire, ou un garde-corps
  • En termes de finition, certaines matières ne sont pas recommandées pour leur côté pratique

C’est encore plus le cas dès lors qu’il s’agit d’un escalier tournant ou ovale.

De plus, il faut savoir que le code ne s’applique pas à toutes les propriétés, certaines ayant des droits acquis. Par exemple, si vous avez un logement antérieur à 1850, il ne sera pas possible de faire un remplacement complet, seule une rénovation bout par bout sera autorisée.

Maintenant, que choisir entre rénovation et remplacement, pour se conformer à l’ensemble de ces normes ?

 

La rénovation, pourquoi la choisir ?

De manière générale, la rénovation est vue comme une option esthétique : elle permet de changer un matériau, d’augmenter la profondeur du giron, ou bien de faire perdurer les matériaux existants. Elle est donc aussi utile pour la durabilité de votre escalier en bois, et votre sécurité.

Pour rénover votre escalier en bois, il faudra suivre plusieurs étapes, notamment :

  • Demander un permis à votre municipalité
  • Retirer les anciens revêtements dont vous n’avez plus besoin
  • Définir le type de projet de rénovation (revêtement, structure, matériaux)
  • Faire des devis et comparer les tarifs, ou bien les réaliser soi-même
  • Réaliser les finitions nécessaires

Sachez qu’il est possible de rénover vous-même votre escalier en bois, sans avoir besoin de qualifications particulières. Cependant, selon la nature de la rénovation, consulter un professionnel vous sera toujours d’une grande aide, notamment au niveau des normes locales.

De plus, une rénovation peut consister en un simple coup de peinture ou de revêtement, pour donner à votre escalier un style unique.

 

Le remplacement, la bonne option contre l’usure

Si votre escalier en bois est trop ancien ou bien s’il semble se fissurer, il est préférable de penser au remplacement. Même chose si vous voulez changer radicalement de style intérieur. Pour cela, il faut encore savoir quels matériaux choisir.

Si vous changez spécifiquement le garde-corps, vous pouvez opter pour de l’inox, un matériau noble pour donner une touche moderne à votre intérieur. Si vous changez l’ensemble de la structure, vous pouvez privilégier un combo verre, acier et marbre, au summum de l’élégance.

Pour procéder au remplacement, contactez des professionnels du bâtiment et comparez les devis pour trouver les meilleures aubaines.

 

Les escaliers en bois, comme ceux des autres matières, nécessitent d’abord un projet d’ensemble de réparation avant de choisir une option. Pourquoi ? Parce qu’il y a des facteurs à prendre en compte initialement, selon le type de logement, les subventions disponibles, ou le budget alloué à la réparation. Seulement ensuite, il est possible de choisir, entre une option esthétique (rénovation) ou une option sécurisante (le remplacement). Alors, vous allez rénover ou remplacer votre escalier en bois ?

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de