Remise des diplômes à l’UQTR

Par superadmin
Remise des diplômes à l’UQTR

Lyne approchait la cinquantaine quand elle a décidé d’effectuer un retour aux études. Le programme choisi : psychologie. Les uns l’encourageaient : « Tu as toute mon admiration! » Les autres se montraient sceptiques : « T’es certaine de ton coup? Tu cours un gros risque. À ton âge, ….c’est pas comme à vingt ans. »

Jocelyn Bourassa

Le 19 juin dernier, Lyne est montée sur la scène du CAPS à l’UQTR pour recevoir son diplôme des mains du recteur Ghislain Bourque. Elle est maintenant bachelière. Son objectif maintenant: le doctorat.

 

Et elle va réussir! Je le sais puisque Lyne est mon âme-sœur depuis bientôt dix ans. Un vrai p’tit lapin Énergizer je vous dis! Je l’appelle « Busybee ».

Un visionnaire sans talent

C’était ma première collation des grades. Nous étions 2000 parents et amis à voir défiler 883 diplômés sur la scène en avant-midi, en après-midi et en soirée. Nous, c’était le matin. En tout, 1794 personnes ont terminé leurs études à l’UQTR depuis juin 2009. Dans toute son histoire, l’Université a décerné 75 000 diplômes dans les trois cycles d’études : baccalauréat, maîtrise et doctorat. J’ai bien ri lorsque le recteur a fait remarquer lors du discours d’ouverture qu’un homme se croyant visionnaire avait osé dire vers la fin des années 1800 début 1900 que tout avait été inventé. Il ne restait plus rien à créer. J’aimerais voir la gueule de ce visionnaire s’il revenait sur terre aujourd’hui. Juste voir un téléviseur le mettrait dans tous ses états. Imaginez les satellites, les modules spatiaux, l’ordinateur, internet et tout le reste. Ca vous perturbe un karma, ça madame! Quel choc! Quelle écorchure à l’amour-propre!

Émouvant

Trois moments émouvants durant la cérémonie de la remise des diplômes: l’arrivée des diplômés sous une musique soigneusement choisie, l’instant où ma « Busybee » a reçu son diplôme et le départ des diplômés. De temps à autre on mentionnait les performances hors de l’ordinaire de quelques diplômés. Exemples : remise de la Médaille d’or du Gouverneur général du Canada (études de cycles supérieurs) à Jean-René Lapointe qui a obtenu une moyenne parfaite de 4,30 sur 4,30, remise de la Médaille d’argent du Gouverneur général du Canada (études de premier cycle) à Marie-Christine Baril pour sa moyenne parfaite également. Valérie Gariépy et Geneviève Tremblay ont été honorées par la Fondation Strathcona pour leurs résultats méritoires. Marie-Ève Rousseau a été récompensée pour l’excellence de son dossier universitaire, ses qualités professionnelles et son engagement en recevant le prix Gilles-Gendreau. Le Prix de l’Association des diplômées et diplômés de l’UQTR a été remis à une finissante « ayant complété son baccalauréat dans des conditions qui ne facilitaient pas la poursuite de ses études », soit Andréanne Lampron. En voyant défiler tous ces cerveaux sur la scène, et en présumant qu’au moment même, des milliers d’autres finissants recevaient des diplômes de par le monde, je me disais: C’est bien beau tout ça mais parmi tous ces cerveaux, y a-t-il quelqu’un dans le lot qui peut arrêter la marée noire? Notre ami Barack serait tellement content!

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de