Relance des activités: Tourisme Maurice travaille à pied d’œuvre

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Relance des activités: Tourisme Maurice travaille à pied d’œuvre

L’arrivée de la COVID-19 en sol québécois est venue faire mal au secteur touristique, notamment à tout ce qui touche l’événementiel. Tourisme Mauricie est prête à aller de l’avant lorsque la relance s’effectuera.

«On ne se fera pas de cachette au niveau du plan de déconfinement, on s’attend à ce que tout ce qui est du domaine de la nature ouvre sous peu, comme les pourvoiries, les zecs et parcs nationaux, avec des mesures sanitaires, bien sûr», lance le directeur général de Tourisme Mauricie, Stéphane Boileau.

«On s’attend aussi à ce que les attractions touristiques également obtiennent le feu vert, comme les musées, toujours avec des mesures sanitaires et des mesures de distanciation sociale. Les restaurants aussi devraient suivre, un peu avec les mêmes mesures qui avaient été implantées lorsque la COVID-19 est arrivée.»

De son côté, Tourisme Trois-Rivières aussi travaille à pied d’œuvre en vue de la grande réouverture, sachant toutefois qu’elle devra jouer les autres cartes qu’elle avait sur la table.

«On a perdu quelques intervenants majeurs pour le moment, mais on a été en chercher d’autres et comme je le dis toujours, j’aime mieux avoir plus de clients que pas assez. Ça nous permet de varier nos cartes», confie Daniel Rioux, coordonnateur à Tourisme Trois-Rivières.

«Dans le milieu, il y a encore beaucoup de dynamisme. Nous avons une quinzaine d’idées sur la table, notamment de remettre en valeur le Chemin du Roy qui devrait être très populaire cet été, notre Carte musées, qui se veut une très belle concertation, et nos circuits routiers de vélo.»

Collaboration

Travaillant en étroite collaboration avec diverses entreprises de la région, Tourisme Mauricie a constaté un nouvel élan de solidarité.

«De notre côté, nous allons mettre l’emphase sur le tourisme local, régional et interrégional. Vous comprendrez qu’on va oublier le tourisme international pour le moment. Ce qui est le fun, c’est qu’on voit des choses transversales qui se créent et des partenariats qui n’existaient pas nécessairement avant», explique M. Boileau. «On a amorcé des rencontres avec des gens et des entreprises de tous les secteurs touristiques, dans nos six MRC, et on est prêt à collaborer. C’est extrêmement positif tout ce qui se passe présentement.»

Tourisme Trois-Rivières a également tenu plusieurs rencontres Zoom dans les derniers jours afin de préparer tous les secteurs impliqués, notamment pour tout ce qui touche les hébergements, le tourisme arts et spectacles et la restauration.

«On travaille vraiment pour être prêt, ajoute M. Rioux. Nous avons hâte de voir toutes les mesures auxquelles nous serons confrontées. On jase avec nos intervenants et on va faire la promotion du tourisme local et régional. Nous avons créé beaucoup de liens en Mauricie et on s’attend que ce soit un retour aux sources pour tout ce qui est de la nature. On va se trouver une nouvelle façon de travailler pour faire découvrir nos autres activités.»

Boîte à outils humaine

Rappelons que Tourisme Maurice a mis sur pied la Boîte à outils humaine, disponible via le https://www.tourismemauricie.com/coronavirus/.

Chapeautée par le Groupe SFP, la boîte à outils humaine permet aux entreprises de bénéficier gratuitement de trois heures de consultation (valeur de 500$ par entreprise), que ce soit pour des questionnements au sujet des finances, de soutien psychologique ou des interrogations en lien avec le domaine juridique pour eux ou pour les employés.

«On travaille en collaboration avec 13 sectoriels, notamment avec les hôtels, motels et gites d’hébergement. Notre boîte à outils humaine est là pour venir en aide aux entreprises et pour les soutenir», conclut M. Boileau.

 

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires