Réduire les émissions de GES du transport urbain grâce à l’Internet des objets

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Réduire les émissions de GES du transport urbain grâce à l’Internet des objets
(Photo : archives)

La Ville de Trois-Rivières s’apprête à lancer un projet-pilote dans le but d’optimiser l’efficacité énergétique du transport urbain des marchandises grâce à la technologie de l’Internet des objets.

Ce projet a plus précisément pour objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) à Trois-Rivières avec le soutien de cette technologie. La Ville et ses partenaires sont présentement dans une phase de recherche et développement, entre autres pour évaluer la quantité d’émission de GES qui pourrait être évitée.

Le projet-pilote touchera principalement la logistique des transports sur certaines artères de circulation à proximité du centre-ville. Les équipes regardent présentement la gestion des feux de circulation et ce qui pourrait être fait dans le concept de ville intelligente.

Plusieurs partenaires se sont aussi joints à la Ville pour la réalisation du projet. Leur identité sera dévoilée d’ici quelques semaines.

Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques octroie également une aide financière de 255 000$ pour le projet. La balance du projet, estimé à 425 000$ au total, sera assumée par la Ville de Trois-Rivières et les différents partenaires.

Le projet d’optimisation de l’efficacité énergétique du transport urbain des marchandises grâce à l’Internet des objets devrait être mis en place d’ici la fin du premier trimestre de 2021.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
Réduire les émissions de GES du transport urbain grâce à l'Internet des objets - TNTIC
1 mois