Raphaël Kiopini se rapproche de la Formule 2000

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Raphaël Kiopini se rapproche de la Formule 2000
Photo courtoisie

Ayant passé sous les radars de la Formule 4 (USF4) en novembre dernier, Raphaël Kiopini complètera tout de même sa première saison d’essai cher les professionnels en 2021, soit du côté de la monoplace en Formule 2000.

Celui qui a dû reporter son début de saison lors des dernières semaines étant donné la crise sanitaire actuelle en Ontario se sent d’attaque afin de prouver son plein potentiel.

«Je serais du côté du Calabogie Motorsport Park, du 27 au 30 mai prochain. J’ai très hâte de faire mes débuts en Formule 2000. Là, c’est vrai! La fébrilité se fait sentir et la vitesse me manque un peu, disons-le», lance le natif de Saint-François-du-Lac.

La formule 2000 est autrement décrite comme étant la première étape afin d’espérer un volant en Série Indycar pour les jeunes espoirs qui tente leurs chances vers cette prestigieuse série de monoplaces en Amérique du Nord.

«Je vais parfois passer de 250 km/h à 80 km/h en l’espace de trois secondes alors apprendre le comportement de la voiture va être très important. Je vais devoir d’apprendre rapidement. Je n’avais pas de meilleure option cette année pour gagner en expérience et prouver ce dont je suis capable de faire derrière un volant. J’envisage les nationaux américains de la Formule 2000 dès 2022», concède-t-il.

Un voyage aux États-Unis confirmé

Grâce à un partenariat majeur avec Les Planchers de Bois-Franc Wickham, le jeune Kiopini prendra la route américaine en octobre prochain.

«Cette entente confirme mon entrée dans le Sport Car Club of America (SCCA). C’est un programme qui aura pour but de m’amener aux nationaux américains de la Formule 2000 en 2022, soit au USA Hoosier Super Tour. Il s’agit d’un programme en Formule 2000 étalé sur dix semaines de compétitions au travers les États-Unis afin de développer des jeunes prodiges à budget limité.»

Ce plan d’affaire 2021 et 2022 avec ses présents partenaires constituera un avenir prometteur afin d’espérer un volant en Formule 3 (USAF3) ou faire ses débuts en Formule Atlantique dès la saison 2023 si les résultats y sont présents. Lui, qui vise la série IndyCar d’ici 2025.

«Mon but, c’est la Série IndyCar d’ici 2025 ou 2026. Je ne le cache pas, j’ai eu la chance de rencontrer une équipe en F3 au courant de la dernière période hivernale concernant mon avenir en monoplace et je vous dirais que les discussions ont bien été. Mon plan d’affaires pour les deux prochaines saisons est excellent grâce à mes partenaires qui me soutiennent dans mon cheminement. Maintenant, il faut que je me concentre à faire mes preuves en Formule 2000», conclut-il.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires