Rallycross: une toute nouvelle série en sol trifluvien

Rallycross: une toute nouvelle série en sol trifluvien

L'Americas Rallycross Championship (ARX) s'arrêtera au Grand Prix de Trois-Rivières (GP3R) lors du week-end du 3 au 5 août 2018. Photo – Archives – Marie-Eve Alarie

NOUVEAUTÉ. International Management Group (IMG) procédera au lancement de l’Americas Rallycross Championship (ARX) dès cet été. C’est d’ailleurs eux qui agissent à titre de promoteur du FIA World Rallycross Championship (World RX). Cette toute nouvelle série s’arrêtera au Grand Prix de Trois-Rivières (GP3R) 3 au 5 août prochain.

L’Americas Rallycross Championship offrira deux catégories de voiture, soit la Supercar (ARX) et la Supercar Lites (ARX2).

«Le Rallycross est un fit parfait dans la manière de gérer les évènements de nos jours, soit short and sweet. Ce sont des courses très intenses, très serrées et qui offrent beaucoup d’action», a commenté Paul Bellamy, vice-président senior et directeur général Motorsports/IMG.

«L’ARX est une belle opportunité pour nous et bénéficiera de notre expérience acquise avec le World RX. Ça pourrait devenir un championnat majeur dans les années à venir.»

Quatre évènements sont prévus cet été et IMG présentera la course inaugurale qui aura lieu à Silverstone, en Angleterre, du 25 au 27 mai, dans le cadre du Speedmachine Festival.

Trois-Rivières

Les autres épreuves se tiendront en sol nord-américain, soit à Trois-Rivières les 3, 4 et 5 août, et à Austin, au Texas, les 29 et 30 septembre. L’endroit où aura lieu la quatrième épreuve n’est toujours pas déterminé, mais elle sera tenue aux États-Unis.

«Pour nous, c’est du contenu ajouté à notre week-end de Rallycross. Et ce sont des voitures que les gens ont déjà vues alors ils les connaissent. Ils sont habitués de voir des Volkswagen, des Subaru Impreza et des Honda Civic», se réjouit Dominic Fugère, directeur général du Grand Prix de Trois-Rivières.

«Ce sont des équipes plus locales étant donné qu’elles proviennent de l’Amérique du Nord. C’est plus proche de chez nous alors on a plus de chances de placer des pilotes locaux dans certaines de ces voitures. On ne sait pas encore ce qui sera disponible pour eux, mais ce sera plus facile car on n’a pas besoin de faire venir les chars d’Europe», ajoute-t-il. Les manufacturiers Volkswagen of America et Subaru of America ont l’intention de fournir des supercars. Tanner Foust (Volkswagen) et Scott Speed (Volkswagen) devraient y être, tout comme Patrik Sandell (Subaru) et Chris Atkinson (Subaru).

 

Poster un Commentaire

avatar