Pyrrhotite: fin de la saga judiciaire pour la vague 1

Par Rédaction Hebdo Journal
Pyrrhotite: fin de la saga judiciaire pour la vague 1
- (Photo : archives)

Après plus d’une décennie et deux procès, les victimes de la pyrrhotite impliquées dans les démarches judiciaires la Vague-1 recevront sous peu tous les montants qui leur sont dus. La demande de sursis de paiement à la Cour d’appel du Québec par les assureurs concernés  a été rejetée.

Les procédures requises pourront ainsi s’amorcer dans les prochains jours. Il faut aussi savoir que d’autres assureurs impliqués au dossier ont déjà amorcé le versement des sommes les concernant.

Pour les victimes, la CAVP et Me Pierre Soucy, cette annonce vient mettre fin à cette saga et de clore les dossiers de 857 réclamants et pourra aussi servir de référence pour les autres procès à venir.

«Cette importante annonce est le résultat d’un long travail d’équipe et nous sommes des plus heureux de penser que toutes les familles concernées pourront enfin, retrouver une vie plus normale et passer à autre chose, lance Alain Gélinas, président de la Coalition d’aide aux victimes de la pyrrhotite (CAVP). Ce type de victoire vient tout au moins compenser tous les sacrifices et le travail que nous avons faits depuis 2009, mais notre plus grand plaisir concerne les effets bénéfiques que cela aura sur toutes les familles concernées.»

La CAVP a aussi profité de cette annonce pour remercier Yvon Boivin, porte-parole des victimes de la pyrrhotite dans les premières années de cette saga.

«Malgré cette annonce, le dossier de la pyrrhotite n’est pas terminé pour autant et la CAVP continue ses actions visant à supporter les autres victimes dont les démarches judiciaires sont à venir et nous poursuivons aussi toutes nos actions auprès des deux paliers de gouvernement et les organismes concernés. Certes, une grande étape est franchie, mais plusieurs dossiers restent à régler et la crise n’est pas terminée», rappelle Yvon Héroux, coordonnateur à la CAVP.

Les prochains procès seront des enjeux majeurs et prioritaires, mais la Coalition demande et exige que les deux paliers de gouvernement répondent rapidement aux différentes demandes qui leur ont été présentées, afin de mettre fin à cette crise le plus tôt possible.

Pour la CAVP et les victimes, il est hors de question qu’une autre décennie soit nécessaire pour régler ce dossier et il sera requis que les gouvernements prennent rapidement des engagements formels, une fois pour toute pour y mettre fin.

Rappelons que le jugement du procès en appel prononcé le 6 avril dernier, condamnait SNC-Lavalin, la carrière et les bétonnières à rembourser aux victimes tous les dommages et intérêts reliés aux travaux qui ont été réalisés sur leurs propriétés. Toutefois, au cours des derniers mois, d’importants litiges entre SNC-Lavalin et certains de ses assureurs étaient venu faire obstacle aux versements des sommes dues aux victimes concernées.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de