Pyrrhotite: début de la phase II

Par superadmin

La Garantie des maisons neuves (GMN) de l’Association provinciale des constructeurs d’habitations du Québec (APCHQ) a procédé au soulèvement d’une maison ce matin. La phase deux des travaux correctifs des maisons touchées par la pyrrhotite est maintenant commencée.

Cliquez ici pour voir une vidéo du soulèvement d’une maison touchée par la pyrrhotite.

Du 9 août au 3 décembre, 32 maisons seront réparées. Les travaux prennent en moyenne un mois et demi par résidence. À ce jour, plus de 380 dossiers de pyrrhotite sont ouverts à la GMN. «Cette année, il fallait se concentrer sur les plus affectées, soit 67 maisons. Avec les délais qu’on a eus, c’est ce qu’on pouvait faire de mieux. L’an prochain on vise beaucoup plus. On voudrait en réparer 120 ou 130», indique Nelson Pelletier, chargé de projets aux travaux et dossiers spéciaux de la GMN.

Les travaux du lot devraient se terminer à la fin du mois d’août. Le lot deux a début le 9 août et la fin est prévue pour le 3 décembre. Le lot trois est présentement en appel d’offres. Les travaux devraient débuter le 30 août pour se terminer le 3 décembre. Les 67 premières maisons affectées par la pyrrhotite seraient alors réparées.

Opération soulèvement

Afin de soulever la maison, l’entreprise Bisson Pretech utilise la technique traditionnelle avec des poutres d’acier. Les poutres sont soulevées hydrauliquement pour permettre que la maison se soulève également sans débalancements majeurs.

«Nos équipes sont venues la semaine dernière pour préparer la maison et faire les ouvertures dans le béton pour les trous de poutres. Ensuite, ils ont passé les poutres dans le sous-sol pour préparer au levage. Aujourd’hui c’est la phase terminale avec le système hydraulique qui permet de lever la maison», explique Luc Blanchet, directeur des ventes division levage et fondation chez Bisson Pretech.

La brique est enlevée des maisons, ce qui facilite le travail de soulèvement. Bisson Pretech a fait affaire avec des sous-traitants locaux pour les travaux préparatoires.

Travaux préparatoires

Avant que les travaux ne débutent, le propriétaire doit enlever tout ce qui se trouve dans un rayon de quatre mètres autour de la maison. Les frais préparatoires sont assumés par la Garantie des maisons neuves de l’APCHQ. Excepté le matériel se trouvant dans le sous-sol ou dans un rayon de quatre mètres à l’extérieur de la maison ne figuerant pas sur le contrat initial.

«Tout ce qui est préparatif et démolition est inclus dans le mandat qu’on donna à l’entrepreneur général», souligne M. Pelletier. Par contre, tout ce qui est hors contrat initial doit être assumé par le propriétaire. Pour la phase deux, Bisson Pretech travaille sur des chantiers non évasifs de façon à ce que le terrain soit tout le temps dégagé en fin de journée.

«C’est sûr qu’en cours de journée il peut y avoir des amoncellements de matériaux, mais tout est enlevé en fin de journée. C’est leur méthode à eux. Ça va être prescrit dans les prochains appels d’offres», ajoute M. Pelletier.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de