Juste une p’tite nuite avec Les Colocs

Juste une p’tite nuite avec Les Colocs

Steve Dubé, directeur général de la Corporation des événements, Jean-Phi Goncalves, directeur musical, Jean-Guy Legault, metteur en scène, Roger Picard, président de la Corporation des événements, Daniel Fortin, directeur exécutif - création, Émilie Thérrien, assistance à la mise en scène et chorégraphe de la performance acrobatique, et le maire Yves Lévesque.

Crédit photo : Photo Marie-Eve Alarie

AMPHITHÉÂTRE. Pour son quatrième spectacle présenté à l’Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières, le Cirque du Soleil souhaite recréer l’esprit festif et rassembleur des Colocs lors des représentations du nouveau spectacle de la Série Hommage intitulé Juste une p’tite nuite.

L’univers festif et chargé de poésie percutant des Colocs inspire grandement l’équipe de 45 Degrees, la compagnie des événements et des projets spéciaux du Cirque du Soleil.

«Les Colocs ont été une comète dans l’univers musical du Québec. Leur musique est empreinte de contrastes différents. C’est un band qui a évolué à travers le temps. C’est motivant de travailler avec ce matériel. On réalise comme leur parole avait une importance. Ils ont un côté très rassembleur et multiculturel. C’est le genre de groupe auquel il est important de rendre hommage», plaide Jean-Guy Legault, metteur en scène du spectacle.

Le public sera plongé dans le cœur d’une ruelle délabrée où se réunit, sous la lumière d’un lampadaire, un groupe d’amis éclectiques qui aspire à faire exploser la grisaille pour faire jaillir une spirale festive inspirée de la poésie des Colocs. Pour que juste une p’tite nuite, le temps s’arrête et on refait la fête.

«C’est un peu un éclat dans la grisaille d’aujourd’hui. Dédé était très connecté sur son époque. Ses chansons représentaient à la fois l’espoir de la jeunesse de l’époque ainsi qu’une certaine désillusion. Cette année, au lieu de suivre un personnage durant le spectacle, on suit une symbolique représentée par un veston et une paire de bottes que tous les membres de la distribution finiront par porter», précise le metteur en scène.

L’équipe de création travaille à partir des bandes originales du groupe et de la voix de Dédé Fortin. La trame musicale sera retravaillée pour s’entremêler à une performance musicale en direct pour la première fois. La distribution comptera d’ailleurs un multi-instrumentiste dans ses rangs.

Entre 13 et 14 chansons seront utilisées durant les 75 minutes de spectacles. On devrait à la fois être immergé dans le côté festif, mais aussi dans l’introspection avec les pièces tirées de l’album Dehors novembre.

«On a été obligé de faire des choix en fonction de l’esprit du spectacle. C’est un peu basé sur la surprise. La force du Cirque du Soleil est de mettre de l’avant la poésie et les performances humaines. L’album Dehors novembre est musicalement et poétiquement exceptionnel. Mais il y aura évidemment une grande place à la fête. Et puis, ça se veut un cadeau pour les fans», ajoute Jean-Guy Legault.

Le spectacle Juste une p’tite nuite sera présenté à l’Amphithéâtre du 18 juillet au 18 août. Les billets sont en vente au www.amphitheatrecogeco.com et auprès de la billetterie de la salle J.-Antonio-Thompson au 819 380-9797.

Poster un Commentaire

avatar