Propriétaire de son institut de beauté à 22 ans

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
Propriétaire de son institut de beauté à 22 ans
La jeune entrepreneure Anamay Lessard. (Photo : Audrey Leblanc)

Anamay Lessard est une jeune entrepreneure épatante. Il y a deux ans, alors qu’elle n’avait que 20 ans, elle a fondé son entreprise. Celle-ci a connu une croissance rapide, si bien qu’elle a ouvert, en octobre dernier, les portes de son institut de beauté sur la rue Vachon dans le secteur Cap-de-la-Madeleine.

Propriétaire d’Anamay Institut, elle réalise un rêve d’enfance. «Je sais que je veux travailler en esthétique depuis que je suis toute petite, même avant de savoir que ça s’appelait être esthéticienne, raconte-t-elle. Après mes études, j’ai travaillé pour quelqu’un d’autre avant de partir à mon compte. Je voulais plus de responsabilités. J’avais besoin de nouveaux défis. Je carbure aux défis.»

À l’époque, elle suivait une formation à L’abc du maquillage Académie. Elle a fait part à la propriétaire, Marilyn Pellerin, de son désir de se lancer en affaires. Et cette dernière lui a spontanément offert d’occuper un local à l’Académie.

«C’est parti comme ça, grâce à Marilyn qui m’a donné ma chance. J’ai sauté sur l’occasion. C’était en 2017. Je venais tout juste d’avoir 20 ans et je me lançais en affaires. Ç’a bien débuté ma vingtaine», lance-t-elle le sourire aux lèvres.

L’été dernier, au mois d’août, Mme Pellerin lui a annoncé qu’elle déménageait son académie. C’était l’opportunité pour la jeune entrepreneure d’agrandir son entreprise et de construire un modèle d’affaires à son image.

«On est présentement quatre filles à l’institut et on est toutes des travailleuses autonomes avec des spécialités différentes. On travaille sous le nom d’Anamay Institut, mais on gère notre horaire et nos affaires», explique-t-elle.

«Quand j’étais employée, ça me manquait de pouvoir avancer à mon rythme et à ma façon, ajoute Anamay Lessard. J’ai envie que chaque fille s’épanouisse et puisse en faire autant qu’elle le veut. Et en même temps, ça encourage l’entrepreneuriat. Je pense que le succès n’est pas l’affaire d’une seule femme, mais d’une équipe et c’est ce que j’essaie de promouvoir.»

Nouveautés à venir

Pour le moment, Anamay Institut offre des soins du visage, soins des pieds, pose d’ongles, maquillage, extensions et rehaussement de cils et épilation. À cela s’ajouteront bientôt de nouveaux services.

«J’offrirai prochainement de nouveaux services de soins du visage. Je vais aussi cibler les femmes qui sont en traitement de chimiothérapie ou qui viennent tout juste d’en avoir, pour adapter les soins à leur réalité», mentionne Anamay.

Cette dernière travaille également sur d’autres nouveautés qu’elle ne peut dévoiler pour le moment.

Implications et distinctions

Anamay Lessard a récemment offert ses services bénévolement pour maquiller les femmes dans le cadre de la campagne de financement «Une pose pour le rose», événement au profit de la Société canadienne du cancer. Elle participe aussi depuis trois ans au défilé de l’Agence ema comme maquilleuse bénévole. Dernièrement, elle s’est taillé une place en tant que finaliste au concours de l’esthéticienne de l’année, une compétition qui regroupe des professionnels à travers le pays.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Sylvie Recent comment authors
  S'inscrire  
newest oldest most voted
Notifier de
Sylvie
Guest
Sylvie

Quelle fierté d’en être rendue là Anamay, vraiment! Félicitations, the sky is the limit!!