Projet de 2,65 M$ dans l’immeuble de l’ancien bistro Les Soeurs grises

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Projet de 2,65 M$ dans l’immeuble de l’ancien bistro Les Soeurs grises
(Photo : Marie-Eve Alarie)

L’Hôtel Oui GO! et Innovation et Développement économique (IDÉ) Trois-Rivières unissent leurs forces pour faire l’acquisition du bâtiment patrimonial situé directement à l’intersection des rues Notre-Dame Centre et des Forges, au centre-ville, afin d’agrandir les installations de l’hôtel.

Ce projet de 2,65 millions $, dont 650 000$ proviendra d’IDÉ Trois-Rivières, permettra à l’hôtel d’ajouter 13 chambres à son offre, ce qui portera à 29 le nombre de chambres disponibles. Une salle de réunion permanente sera aussi aménagée.

L’agrandissement prévoit notamment une meilleure accessibilité pour la clientèle à mobilité réduite, puisque des chambres seront adaptées pour les personnes à mobilité réduite et qu’un ascenseur sera construit.

«L’ascenseur et un nouveau lobby seront construits entre les deux bâtiments, là où se trouve présentement la terrasse. On fera la construction en retrait des deux bâtiments afin de conserver leur cachet historique. Les deux immeubles seront ainsi reliés de l’intérieur. On souhaite également obtenir l’accréditation Kéroul, qui se veut une certification d’accessibilité pour la clientèle à mobilité réduite», explique Gilles Babin, copropriétaire de l’Hôtel Oui GO!

Les deux immeubles seront reliés par l’intérieur, de sorte qu’un bâtiment sera construit légèrement en retrait là où se trouve la terrasse.

Des aménagements d’interprétation historique seront ouverts au public et témoigneront du riche passé des deux immeubles construits par le même architecte après le grand incendie de 1908. On y présentera aussi l’histoire de la famille Balcer, à qui appartenait le bâtiment.

Depuis son ouverture il y a trois ans, l’Hôtel Oui GO! accueille son lot de voyageurs d’affaires et de clientèle internationale. Les propriétaires de l’hôtel avaient évalué plusieurs options pour agrandir leurs installations.

«C’était physiquement plus limité autour de nous. Le scénario d’aujourd’hui est sans doute la meilleure option que nous pouvions envisager. Cette phase 2 de notre projet sera assurément un gros défi. C’est un investissement majeur, mais on y croit et on demeure très optimiste», assure M. Babin.

C’est le Bureau d’information touristique de Trois-Rivières qui s’installera au rez-de-chaussée du bâtiment, là où se trouvait le local du bistro Les Sœurs Grises, laissé vacant depuis de nombreux mois.

«L’acquisition du bâtiment s’inscrit dans notre stratégie immobilière. Avec les travaux qui seront réalisés, cela deviendra un bâtiment phare pour le centre-ville et pour la rue Notre-Dame Centre, qui est un axe incontournable du centre-ville», souligne Mario de Tilly, directeur général d’IDÉ Trois-Rivières.

Le bail de l’organisation dans ses locaux actuels de la rue Notre-Dame Centre viendra à échéance le 31 décembre 2019. L’immeuble étant également en vente, l’opportunité était belle pour IDÉ d’arrimer le Bureau d’information touristique avec le projet d’agrandissement de l’Hôtel Oui GO!

«On était aussi dans l’obligation de regarder où relocaliser le Bureau d’information touristique. On a pensé à acheter l’immeuble dans lequel il se trouve, mais on ne pouvait pas le racheter, car il comporte aussi des espaces résidentiels et ce n’est pas dans notre mission», précise-t-il.

Les nouvelles chambres de l’hôtel occuperont les deuxième et troisième étages de cet immeuble. Les travaux devraient débuter au printemps, l’objectif étant d’être opérationnel avant Noël.

Un endroit stratégique

Pour Daniel Rioux, coordonnateur du tourisme chez IDÉ Trois-Rivières, ce déménagement ne pourra qu’être bénéfique pour le Bureau d’information touristique.

«Le coin de rue Notre-Dame Centre / des Forges est un endroit stratégique du centre-ville. C’est probablement le lieu où passe la grande majorité des touristes. On s’attend à avoir une hausse de l’achalandage de l’ordre de 10 ou 15%», affirme-t-il.

Somme toute, les choses vont bien pour le Bureau d’information touristique qui a déjà vu son achalandage augmenter de 23% depuis deux ans, contrairement aux grandes villes du Québec.

«Depuis deux ans, 27 000 visiteurs passent par le Bureau d’information touristique, essentiellement entre mai et octobre. On prévoit commencer les travaux vers l’automne. On veut respecter l’histoire du bâtiment et le mettre le plus possible aux couleurs de Trois-Rivières. Évidemment, on entend récupérer le maximum de l’ancien bureau», ajoute M. Rioux.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Françoise Lesage Recent comment authors
  S'inscrire  
newest oldest most voted
Notifier de
Françoise Lesage
Guest
Françoise Lesage

Avez-vous pensé au stationnement? Stationnement sous-terrain? ou ???