Profession : organisatrice d’événements écoresponsables

Audrey Leblanc

Profession : organisatrice d’événements écoresponsables
Lysandre Désy, fondatrice de l'entreprise Événements LD. (Photo : (Photo - Audrey Leblanc))

Soucieuse de l’environnement, la Trifluvienne Lysandre Désy a fondé l’an dernier l’entreprise Événements LD, qui se spécialise dans l’organisation d’événements écoresponsables. Ainsi, elle souhaite apporter son expertise afin de réduire l’empreinte écologique des nombreux événements qui ont lieu chaque année dans la région.

« J’ai toujours été sensibilisée à cette réalité, mentionne-t-elle d’entrée de jeu. Quand j’étais adolescente, je ramassais les canettes au FestiVoix et je pouvais voir concrètement la quantité de déchets générée. Je constatais la même chose dans les événements privés et corporatifs. »

Son travail auprès des entreprises et organisations se fait à plusieurs niveaux, selon l’expérience de celles-ci en matière de développement durable.

« Dans un premier temps, on regarde si l’organisation a un plan ou une politique en développement durable. On regarde ensuite ce qui se fait et on évalue tous les aspects de l’événement : alimentation, transport, choix des fournisseurs pour qu’ils soient le plus local possible, gestion des matières résiduelles, etc. », énumère la femme d’affaires. 

Cette dernière fait ensuite un inventaire des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le but d’adopter des mesures compensatoires. « Je m’adapte bien sûr au désir des gens et à leur capacité à apporter des changements, précise Mme Désy. Ça peut se faire sur plusieurs années en commençant par de petits gestes. L’important, c’est d’avancer dans cette direction. Tous les gestes comptent. »

Par exemple, les changements apportés peuvent se faire auprès des services de restauration lors des événements. « On peut utiliser des éléments compostables ou avoir de la vaisselle lavable avec des bénévoles à la plonge », fait-elle remarquer.

« On établit un plan sur mesure, renchérit-elle. Selon la nature de l’événement, on va miser davantage sur la restauration ou sur l’émission des GES. Pour les événements qui ont déjà franchi un bon pas dans cette direction, comme le FestiVoix, c’est de s’assurer qu’il y a de l’amélioration chaque année parce que c’est l’accumulation de petits gestes qui fait une grande différence en bout de ligne. »

Un projet de longue date

Lysandre Désy avait en tête de se lancer en affaires depuis plusieurs années. L’idée de son entreprise, elle l’a eue à la fin de ses études. « Mais je voulais d’abord prendre de l’expérience, alors je suis allée travailler, raconte-t-elle. C’est une idée qui m’a toujours trotté dans la tête. À la fin de mon congé de maternité, j’ai décidé de me lancer. »

C’était au début du mois de mars 2020. Peu de temps après, tous les événements ont été annulés, mais cet arrêt forcé par la pandémie lui a permis de peaufiner son plan d’affaires. Elle en a profité pour suivre des formations, notamment auprès de l’École des entrepreneurs du Québec et du Conseil québécois des événements écoresponsables.

D’ailleurs, l’entrepreneure est en démarche pour être en mesure d’émettre, d’ici quelques mois, la certification écoresponsable aux événements.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires