Des problèmes d’inondation réglés dès l’automne

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Des problèmes d’inondation réglés dès l’automne

SAINTE-MARTHE-DU-CAP. Bonne nouvelle pour les résidents des rues Nancy et Jacques: les problèmes d’inondation printanière qu’ils connaissent depuis environ 14 ans seront bientôt choses du passé.

C’est que la Ville de Trois-Rivières procédera à des travaux pour régler le problème en amont.

«On m’a parlé de ce problème en mai, l’année dernière.  La nappe phréatique et l’eau de la tourbière se déversaient dans les maisons. Les travaux d’arpentage sont faits. Cet automne, on va défricher un peu dans le terrain de la tourbière et faire un fossé drainant  pour que l’eau se déverse dans la sablière. Cela permettra de prendre le problème en amont, de sorte que ça devrait être réglé en grande partie», explique Daniel Cournoyer, conseiller municipal du district de Sainte-Marthe.

Les importantes inondations lors des crues printanières ont même empêché des citoyens de terminer les travaux de leur résidence. Environ 30 résidences étaient touchées annuellement par des inondations.

«Des résidents n’étaient pas capables de prendre de vacances au printemps et c’était la panique totale lorsqu’il y avait une panne électrique, en raison des pompes qui cessaient alors de fonctionner. Au printemps, ils roulent avec trois ou quatre pompes qui fournissent aux 30 à 40 secondes en pleine crue. Ça rendait aussi la vente des maisons difficile. Certains avaient de la misère à faire assurer leur maison aussi», ajoute M. Cournoyer qui précise que ces travaux n’entraîneront pas de taxe d’amélioration locale.

Projet-pilote d’asphaltage

Dans un autre ordre d’idées, un projet-pilote se fera sur la partie en gravier du chemin Bradley. Vers la fin du mois de juin, une portion d’environ 500 mètres de cette section sera asphaltée avec un enduit à base de béton.

«Le chemin Bradley est de plus en plus utilisé et la portion en gravier demande beaucoup d’entretien.  Ça se dégrade vite. Il faut presque passer toutes les semaines pour entretenir les rues en gravier, indique M. Cournoyer. Le fond instable rend aussi l’asphaltage traditionnel plus difficile et ça coûte cher. On va donc reconfigurer cette partie de la route. Avec l’enduit à base de béton, ça ne fera pas d’ornière ni de poussière.»

Si ce projet-pilote s’avère concluant, le kilomètre restant en gravier subira la même intervention.

«C’est moins coûteux que d’asphalter cette section avec une asphalte traditionnelle. Si ça fonctionne bien, on pourrait adopter le même principe à d’autres chemins en gravier de la ville», note le conseiller municipal.

***

Améliorer le transport collectif

Le conseiller municipal du district de Sainte-Marthe souhaite une desserte du transport collectif «acceptable» dans le secteur. Il déplore qu’à peine le tiers du district soit desservi par le transport en commun. «Le service prend fin à l’intersection des rues des Jonquilles et Notre-Dame. Le reste, c’est le taxibus, mais il fait appeler plusieurs heures à l’avance. J’aimerais une desserte plus englobante.»

***

Autres projets en vrac

-Installation de bacs à fleurs sur la rue Notre-Dame, chez les commerçants, afin de revitaliser la rue. C’était une demande des citoyens.

-La Ville est en attente d’une réponse de Québec pour une subvention pour construire d’éventuels terrains de tennis et de pickleball.

-La Fête familiale se tiendra les 18 et 19 août. Une nouvelle équipe a pris en charge l’activité. Plusieurs nouveautés feront leur apparition. L’équipe de balle rapide humoristique Les 4 Chevaliers devrait y être. Plus de détails à venir cet été.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires