Près de 60 000 $ remis pour aider les étudiants à traverser la crise

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
Près de 60 000 $ remis pour aider les étudiants à traverser la crise
Marie-Christine Vézina, directrice générale de la Fondation du Cégep de Trois-Rivières. (Photo : courtoisie)

Depuis le début de la pandémie, la Fondation du Cégep de Trois-Rivières a remis près de 60 000 $ à des étudiants pour les aider à passer au travers de cette crise. Plus de 150 demandes d’aide d’urgence ont été adressées à la Fondation, dont une dizaine depuis le début de la nouvelle session.

«Les besoins sont plus grands que jamais, confirme Marie-Christine Vézina, directrice générale de la Fondation du Cégep de Trois-Rivières. Beaucoup d’étudiants sont touchés par la pandémie parce que beaucoup d’entre eux travaillaient dans les commerces et les restaurants. Ce sont des emplois qui leur permettaient de concilier le travail et les études.»

«La Fondation a toujours eu un petit budget pour aider les étudiants qui vivent des difficultés financières, mais depuis le début de la pandémie, le nombre de demandes a explosé.»

«On a dû revoir le budget pour faire face à cette nouvelle réalité. Notre but ultime, c’est que les étudiants obtiennent leur diplôme, alors on doit les aider financièrement pour éviter qu’ils abandonnent leurs cours», ajoute-t-elle.

Une partie de la somme versée par la Fondation a servi à acheter des ordinateurs portables dans le but de les prêter à ceux qui en ont besoin pour assister à leurs cours à distance. «Il n’y avait pas de flotte de portables disponibles au Cégep. On a donc créé un fonds pour ça et la demande est constante», remarque Mme Vézina.

«Peut-être que certains ont la fausse impression que les étudiants du Cégep sont tous des jeunes qui vivent chez leurs parents avec des autos de l’année, mais c’est tellement faux, martèle cette dernière. La population étudiante du Cégep est représentative de la population générale. Il y a parmi les étudiants des parents qui font un retour aux études et des gens qui doivent se débrouiller seuls, qui ne dépendent nullement de leurs parents.»

Mobilisation dans la tempête

Malheureusement, des histoires d’horreur, il y en a. Mme Vézina peut en témoigner. Comme ce père de six enfants qui est de retour aux études et qui doit se creuser la tête pour subvenir aux besoins de sa famille puisque sa conjointe a perdu son emploi.

«C’est terrible et ça me touche beaucoup, confie la directrice générale de la Fondation. Je veux qu’on aide ces gens-là le plus possible. C’est pour ça que les dons sont tellement importants. Dans la tempête, il y a aussi du beau. Il y a eu une belle mobilisation au Cégep. Il y a des profs et des membres du personnel qui ont été touchés par les différentes situations des étudiants et qui ont donné à la Fondation.»

À cela s’ajoute un don récent de La Ville de Trois-Rivières de l’ordre de 40 000 $ par année jusqu’en 2025, pour un total de 200 000 $.

«C’est un don inespéré. Ça va grandement nous aider à répondre aux besoins, confirme Mme Vézina. Ils sont criants et on ne sait pas quand ça va finir. Et parallèlement à ça, on veut aider à adapter des classes pour l’enseignement à distance, faciliter la chose. C’était déjà un projet avant la pandémie, mais disons que le besoin s’est accéléré.»

À ce sujet, la Fondation du Cégep a reçu un don de la Fondation Lucie et André Chagnon pour l’aider dans son projet. Ceux et celles qui souhaitent également faire un don à la Fondation du Cégep de Trois-Rivières peuvent le faire en suivant ce lien : https://www.jedonneenligne.org/fondationcegeptr/

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires