Power Ranking: les Aigles parmi les équipes de tête

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Power Ranking: les Aigles parmi les équipes de tête

Après 30 parties, les Aigles de Trois-Rivières se maintiennent avec un dossier de 15 victoires et 15 revers (.500). La formation de TJ Stanton, qui vient de remporter 7 de ses 10 derniers duels, a dû composer avec des effectifs réduits en raison de blessures et en raison de visas de travail. Si les lanceurs retrouvent la forme, les Aigles voleront en haut de classement…

1 – Miners de Sussex County 18v-10d

Les champions en titre sont encore très dominants en ce début de saison. Frank Duncan (2,93), Cory Jones (3,00) et Jeff Thompson (4v-0d / 3,93) s’occupent de neutraliser l’adversaire plus souvent qu’autrement. La relève aussi fait le travail, car Sussex présente une moyenne globale à 3,90. C’est suffisant pour cette formation explosive qui a déjà inscrit 168 points cette saison. D’ailleurs, pas moins de neuf Miners ont déjà produit 10 points, incluant Audy Ciriaco et Trey Hair qui en ont 23 chacun.

2 – Jackals du New Jersey 16v-13d

Qui dit Jackals dit Eduard Reyes. Le partant #1 brille en ce début de saison avec une fiche de 4 gains et 0 revers, en plus de présenter une moyenne à 1,46. C’est plus difficile pour les Anthony Fernandez (6,35), Justin Brantley (5,19) et Matt Vogel (4,01), alors que Brendan Butler s’en sort mieux (3,18 en 6 départs). L’attaque du New Jersey est centrée sur les Richard Stock (29 pp), Alfredo Marte (25 pp) et Conrad Gregor (20 pp). Les trois comparses ont produit 74 des 138 points de l’équipe.

3 – Aigles de Trois-Rivières 15v-15d

Trois-Rivières vient de remporter 7 de ses 10 derniers affrontements et devrait bientôt compter sur l’arrivée de Juan Kelly et Alberth Martinez en attaque, en plus du lanceur Jose Santiago. Les hommes de TJ Stanton forment la deuxième meilleure équipe du circuit en attaque avec 155 points au compteur et huit frappeurs qui ont au moins 10 points produits en banque, menée par le receveur Joe Deluca (20) et par Taylor Brennan (19). C’est au monticule que ça se gâte pour les Aigles alors qu’ils occupent l’avant-dernier rang de la Ligue Can-Am à 4,85. Stanton tente déjà d’y remédier, lui qui vient de remercier trois releveurs. Les deux as de la formation, Kevin McNorton (5,02) et Chris Murphy (6,55), devront se replacer bientôt si l’équipe espère gagner sur une base régulière.

4 – Boulders de Rockland 16v-13d

Les Boulders sont en bonne position, malgré un passage plus difficile (5 victoires en 10 affrontements). Et ils peuvent dire merci à leurs releveurs Nick Kennedy (18 présences / 1,16), James Mulry (17p / 3,38), Robbie Gordon (15p / 1,13) et Landon Holifield (14p / 1,90). L’attaque de Rockland n’est pas des plus dominantes, mais elle est très diversifiée. Adam Ehrlich et Collin Ferguson ont produit 17 points, tandis que John Brontsema et Ryne Birk suivent avec 16 et 15.

5 – Champions d’Ottawa 14v-15d

Les Champions marquent beaucoup de points (152), bénéficiant d’une offensive bien balancée. Mené Jordan Caillouet (22 pp), Steve Brown (19 pp) et Jiandido Tromp (18 pp), Ottawa compte huit frappeurs ayant au moins produit 11 points. C’est au monticule que ça se corse alors que les Champions affichent une moyenne globale à 4,55. L’ancien partant de la Ligue majeure de baseball (LMB), Philippe Aumont, est dominant avec une fiche de 4 gains contre 1 revers, et une moyenne à 1,91. Les Champions devront espérer que ça se replace sur la butte s’ils veulent demeurer au cœur de la course.

6 – Capitales de Québec 8v-21d

Les Capitales sont méconnaissables, eux qui dominent dans la Ligue Can-Am depuis plusieurs années. Au lieu de replacer la barque, les Caps viennent de subir 5 revers de suite et 7 lors de leurs 10 derniers duels. Ils n’ont inscrit que 120 points et ce n’est guère mieux au monticule pour les hommes de Patrick Scalabrini qui présentent une moyenne à presque 5 points accordés par matchs (4,91). Karl Gélinas est encore très dominant à 3,06, mais il n’a qu’une seule victoire en 7 départs. Arik Sikula (8v-2d / 2,57 en 2018) n’est plus l’ombre de lui-même, lui qui n’a que deux victoires et une moyenne 5,10. Bien qu’ils soient déjà à 8 matchs d’une place en séries, il est encore trop tôt pour exclure Québec de l’échiquier.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de