Poulin hésite, Cousineau se rapproche

Par superadmin
Poulin hésite, Cousineau se rapproche

Le directeur général du Blizzard Cloutier Nord-Sud de Trois-Rivières, Sylvain Robert, ne le dira probablement jamais ouvertement, mais il se demande sûrement s’il ne s’est pas fait rouler par l’ancien propriétaire de son équipe et actuel grand manitou du Cool-FM de Saint-Georges-de-Beauce, Léo-Guy Morissette.

Dans la transaction qui a amené le pugiliste Hubert Poulin à Trois-Rivières, l’équipe a troqué PJ Corsi, Pierre-Luc Pelletier, les droits sur Samuel Duplain et Jonathan Ferland.

Le hic, c’est que Poulin avait spécifié au vieux renard Morissette qu’il souhaitait s’aligner seulement pour Thetford Mines ou Jonquière, s’il devait quitter la Beauce.

Un détail qui, semble-t-il, est demeuré secret, au moment de transférer l’homme fort en Mauricie.

«Monsieur Morissette ne m’a jamais dit qu’Hubert Poulin lui avait parlé de Thetford et Jonquière seulement. Ce que je crois comprendre, c’est qu’Hubert a des amis dans ces équipes-là. On discute toujours, mais c’est vrai qu’Hubert a manifesté la volonté de jouer ailleurs. Par contre, nous sommes tenaces», soutient Sylvain Robert.

«Le plan, ce n’est pas de transiger Poulin ailleurs dans la ligue. Je parle à Hubert environ aux deux jours présentement et il y a beaucoup de discussions. Par contre, c’est moins animé que dans les premiers jours. Dans les premières heures après son échange, je pense qu’il était un peu en état de choc, comme l’était PJ (Corsi) pour nous», confie-t-il.

«Mais là, ça va beaucoup mieux», assure le DG, qui souligne que l’entraîneur-chef Alain Côté s’est aussi mêlé du dossier.

«On espère toujours le mettre dans un chandail du Blizzard Cloutier Nord-Sud», tranche Robert.

«On travaille le dossier. Je demeure très rigide là-dessus. Le plan, c’est de le mettre sur la glace.»

@ST:Et si Poulin persiste à refuser?

@R:«Je ne peux pas être aussi drastique que de l’empêcher de jouer, je ne veux pas. Hubert adore jouer au hockey et il veut jouer et j’entends tout faire pour qu’il soit à Trois-Rivières. Chose certaine, le camp d’entraînement débute le 7 septembre et d’ici là, aucune transaction n’est prévue», maintient Sylvain Robert.

En fin stratège, le directeur général se garde quand même une option dans la manche.

«Poulin a une bonne valeur dans la ligue. La preuve, c’est qu’on a donné quatre joueurs pour l’obtenir. Aucun joueur ne ressemble à Poulin sur le marché. Un gars qui est capable de joueur en tant que régulier et d’être un homme fort en même temps. Ils sont rares», concède-t-il.

Par ailleurs, l’architecte a confirmé que les pourparlers se poursuivent avec le gardien étoile Marco Cousineau, insistant sur le fait qu’ils «ont repris de plus belle», qu’il y a des négociations «intenses» et que les parties sont «près d’une entente».

Charles Corsi a également reçu une offre de l’équipe.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de