Plus de surveillance sur la rivière Saint-Maurice cet été

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Plus de surveillance sur la rivière Saint-Maurice cet été
La patrouille nautique de la Police de Trois-Rivières sera plus présente sur la rivière Saint-Maurice cet été. (Photo :  Marie-Eve Alarie)

Les policiers de Trois-Rivières ont effectué 29 sorties sur la rivière Saint-Maurice l’été dernier et ils comptent en faire davantage lors des belles journées estivales à venir.

Les patrouilleurs veilleront notamment au respect des règles de sécurité concernant le port de la veste de flottaison, la présence d’équipement de sécurité fonctionnelle dans l’embarcation et la navigation avec des facultés affaiblies.

« On pense aussi allonger nos heures de patrouille. Avant, on était plus présent sur la rivière durant les fins de semaine. Cet été, on s’ajustera selon la température et le nombre d’utilisateurs sur la rivière, car un mardi de beau temps peut s’avérer très achalandé aussi », souligne Maxime Gagnon, directeur adjoint de la police de Trois-Rivières.

À l’été 2020, les patrouilleurs ont fait 400 vérifications d’embarcation et donné 54 constats d’infraction.

« C’est une question de cohabitation. Il faut sensibiliser la population, mais aussi intervenir. L’année passée, la Police de Trois-Rivières a passé trois fois plus de temps que les autres années sur la rivière. On veut être présent. Ça envoie un signal clair », affirme Jean Lamarche, maire de Trois-Rivières.

Dans le but de mieux sensibiliser les utilisateurs de la rivière et favoriser une meilleure cohabitation entre les usagers, de l’affichage a été installé à proximité de chaque rampe de mises à l’eau.

Par ailleurs, un corridor de trois kilomètres est réservé aux embarcations sans moteur et le Club de canot-kayak Radisson a ajouté dix nouvelles bouées s’additionnant à celles déjà installées par la Ville sur la rivière Saint-Maurice.

« Avec ces bouées citoyennes, on essaie de couvrir les trois entrées de la rivière Saint-Maurice jusqu’au nord de la plage aux chiens, précise Richard Dober, président du Club de canot-kayak Radisson. La situation s’est améliorée, mais il y a des risques et des dangers sur la rivière. Souvent, ce ne sont pas des riverains, mais des gens qui arrivent d’ailleurs et qui voient la rivière comme une piste de course ou comme une place pour faire des partys. Ce n’est pas la place pour ça. »

Rappelons que la Ville a entrepris, en septembre dernier, une démarche auprès de Transport Canada pour faire limiter la vitesse des embarcations motorisées sur une section de la rivière. La Ville poursuit ses efforts de sensibilisation et de collecte de données et organisera une consultation publique sur le sujet d’ici la fin de l’été.

Des gestes simples à adopter sur les plans d’eau

Dans le cadre de la Semaine québécoise de la sécurité nautique, qui se déroule du 16 au 22 juin, la Ville de Trois-Rivières rappelle aux amateurs de sports nautiques et aux plaisanciers quelques consignes pour profiter des plans d’eau en toute sécurité:

Faites preuve de courtoisie envers les autres usagers;

Respectez les règles de sécurité sur l’eau;

Naviguez à une vitesse sécuritaire pour tous les usagers;

Portez en tout temps un vêtement de flottaison individuelle (VFI).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires