Place au Condor de Saint-Cyrille-de-Wendover

Par Jonathan Habashi
Place au Condor de Saint-Cyrille-de-Wendover
Philippe Brouillard

HOCKEY. Après une saison d’absence, le hockey senior se prépare à faire un grand retour à Saint-Cyrille-de-Wendover… après que le Pavage 132 de Nicolet et le Larenière Tracteurs de Sainte-Anne-de-la-Pérade ait décidé d’y élire domicile.

Nouvelle ligue, nouveau nom, nouveaux joueurs et entraîneurs : le visage de la nouvelle organisation se dessine progressivement à l’aube de son premier camp d’entraînement.

Évoluant au sein de la Ligue de hockey senior A de la Mauricie, la nouvelle équipe, qui devait initialement s’appeler les Chiefs, portera finalement le nom et les couleurs du Condor à la suite d’une entente avec l’entreprise cyrilloise Condor Chimiques conclue il y a quelques jours à peine.

Compétitive dès cette année

Aux dires de Vincent Denoncourt, copropriétaire de la nouvelle franchise en compagnie de Philippe Brouillard et Sylvain Desgranges, le Condor sera en mesure de tenir tête à ses adversaires dès sa première année d’existence. Il s’attend déjà à une intense rivalité avec le BigFoot de Saint-Léonard-d’Aston, couronné champion des séries éliminatoires au cours des deux dernières années.

«On va miser sur une équipe très robuste, capable de rivaliser avec n’importe qui. On a quelques durs à cuire, des joueurs capables de brasser et d’autres qui vont la mettre dedans. Tout le monde a hâte que ça commence. Les gens vont adorer le spectacle sur la glace, qui n’aura d’ailleurs rien à voir avec ce qu’ils ont pu voir il y a deux ans dans la Ligue de hockey senior AA de l’Estrie. On s’attend d’ailleurs à ce que la cabane soit pleine chaque match», a lancé le hockeyeur originaire de Saint-Majorique-de-Grantham, reconnu pour ne pas s’en laisser imposer sur la glace malgré sa petite stature.

«Le grand objectif derrière ce retour du hockey senior à Saint-Cyrille, c’est de rassembler les gars de la région pour jouer chez nous, devant notre monde. On veut donner un bon spectacle aux gens et finir la saison la tête haute. On veut bâtir quelque chose de solide, pour que ça marche encore l’année prochaine», a ajouté Vincent Denoncourt.

Une couleur locale

Derrière le banc, à la suite du retrait de Maxime Bélanger, la formation sera dirigée par le Drummondvillois Danny Frost, qui gravitait dans le hockey mineur au cours des dernières années. Le Drummondvillois sera secondé dans ses tâches par Martin Mélançon et David Lizotte.

Sur la glace, le Condor misera sur une multitude de visages connus des amateurs de hockey de la région, dont quelques anciens du défunt Ace, dont l’aventure n’aura duré qu’une seule saison.

De récentes transactions lui ont notamment permis de mettre la main sur les attaquants Anthony Lafleur-Lebel, Jason Côté, Jeff Picotin, Daniel Marcotte, Jonathan McDuff, Michaël Cyr et Vincent Denoncourt ainsi que les défenseurs Frédéric Lussier et David Lizotte, qui joueront tous un rôle important dans l’équipe.

Les agents libres locaux Jonathan Dubois, Benoit Paris, Frédérik Roy-Côté, Kevin Girard, Maxime Joyal, Jérôme Larochelle et Maxime Bilodeau se grefferont également à l’alignement.

Devant le filet, le Condor comptera sur un solide duo composé de Philippe Brouillard et Sébastien Comeau. Les Cyrillois n’ont toutefois pas été en mesure d’attirer la vedette locale Pierrick Martel, champion pointeur de la dernière saison dans le circuit mauricien. Le Drummondvillois poursuivra sa carrière à Saint-Léonard-d’Aston.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de