Piscines intérieures: Jean Lamarche s’engage à soutenir deux projets

Par marie_eve_alarie
Piscines intérieures: Jean Lamarche s’engage à soutenir deux projets
Jean Lamarche, candidat à la mairie de Trois-Rivières. (Photo : (Photo Marie-Eve Alarie))

Le candidat à la mairie Jean Lamarche admet que Trois-Rivières doit revoir son offre en matière de piscines intérieures dans le but de répondre aux besoins présents sur le territoire. Toutefois, plutôt que de construire une nouvelle infrastructure entièrement dédiée à la natation et à la baignade, il s’engage à soutenir deux projets lancés par des partenaires, soit le Centre Jean-Noël-Trudel dans le secteur est et le Cégep de Trois-Rivières.

Le Centre Jean-Noël-Trudel travaille sur un projet de construction d’une piscine intérieure depuis 2015. Initialement, cette piscine devait mesure 30 pieds par 60 pieds et devait avoir une profondeur entre trois et cinq pieds.

« Avec la fermeture de la piscine du CAPS pour sa rénovation, on a vu que l’offre était fragile. Le Centre Jean-Noël-Trudel travaille sur ce projet de piscine depuis plusieurs années et la Ville s’est engagée dans le projet en 2017. On a retravaillé le projet depuis le printemps et on souhaite le bonifier pour en faire un piscine semi-olympique », précise Jean Lamarche, candidat à la mairie.

Ce projet bonifié permettra de doter la piscine de corridors de nage de 25 mètres. La profondeur a été révisée également, de sorte qu’on parle maintenant d’une profondeur de 9 pieds au plus creux.

La Ville de Trois-Rivières avait déjà confirmé l’octroi de 1,3 M$ dans ce projet.

« On arrive avec quelque chose de concret. On pourra aller de l’avant avec ça dans nos 100 premiers jours. Les gens veulent un bassin récréatif dans le secteur Cap-de-la-Madeleine et ce projet vient répondre aux besoins des familles, des aînés et des gens à mobilité réduite », ajoute-t-il.

Par ailleurs, M. Lamarche s’engage à soutenir le Cégep de Trois-Rivières dans l’importante réfection de sa piscine intérieure. En plus de ces travaux de remise à niveau, l’ajout d’un bassin récréatif est sur la table à dessin. Le candidat à la mairie souligne que la Ville apporterait une contribution de 3,4 M$ sur dix ans, en partie mobilisable et locative.

« Ce nouveau bassin permettrait de donner des cours d’initiation à la natation et d’Aquaforme, ainsi que de bonifier les services. Avec ces deux projets, on est loin d’un investissement de 20 à 30 millions $ pour un projet de complexe aquatique intérieur. Soutenir ces deux projets, c’est à la hauteur de ce qu’on peut payer dans l’esprit de la capacité de payer des citoyens », affirme Jean Lamarche.

Ces infrastructures ajouteront une disponibilité de 70 heures et suivront la tarification unique mise en place en septembre.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Céline
Céline
9 jours

Combien de corridors de 25m auraient cette piscine?… On est une ville de près de 14000 de population… À TENIR COMPTE!

Y aurait-il un bassin récréatif comme on le voit dans les centres aquatiques modernes municipaux pour les familles?…

Faudrait-il payer pour le stationnement?…

Y a-t-il un service d’autobus pour s’y rendre?

Y aurait-il des accès adaptés aux personnes à mobilité réduite?

Y aurait-il des tremplins pour des cours d’initiation aux enfants?

J’aimerais bien connaitre en chiffres de quel montant s’agit-il quand vous parlez de la la tarification unique?… A préciser s.v.p.! Gratuité pour les 17- ans ? Pour les 18+, 4$.

Céline
Céline
9 jours

Si je veux rencontrer un journaliste pour faire publier des chiffres concernant les infrastructures aquatiques municipales dans plus de 40 villes au Québec, j’aimerais connaitre la façon de procéder… Merci!