Pierre Michel Auger brigue un troisième mandat

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
Pierre Michel Auger brigue un troisième mandat
Pierre Michel Auger. (Photo : Audrey Leblanc)

POLITIQUE. Le député Pierre Michel Auger sollicite un troisième mandat. Si les électeurs lui accordent leur confiance, la décontamination du site de l’ancienne usine Aleris et la pérennité de l’Observatoire à Champlain feront partie de ses priorités pour les années à venir.   

Élu en 2007 et en 2014, M. Auger aurait toutefois un défi supplémentaire en ce qui concerne la superficie du nouveau comté de Champlain. Celui-ci comptera sept municipalités de plus se situant dans la MRC de Mékinac. Présentement, le comté s’étend du Cap-de-la-Madeleine à Sainte-Anne-de-la-Pérade, soit environ 950 kilomètres carrés. Le nouveau comté sera quant à lui de plus de 2 000 kilomètres carrés.

«On va doubler. Le travail va être en double, ne cache pas le député. On va s’ajuster en fonction des réalités. Au cours des prochaines semaines, on va aller à la rencontre des élus et des directeurs généraux des municipalités de Mékinac pour connaître leurs besoins.»

S’il est réélu, ce dernier travaillera sur le dossier de la décontamination du site de l’ancienne usine Aleris et tentera d’obtenir un financement permanent pour l’Observatoire du Cégep de Trois-Rivières à Champlain. Il veut également permettre la réfection de la route 361 à Sainte-Geneviève-de-Batiscan, faire avancer le dossier de l’agrandissement de l’école primaire à Saint-Maurice et aider le Sanctuaire dans ses projets de développement.

Quant au présent mandat, le maintien des services à l’hôpital Cloutier-du Rivage est la réalisation dont il est le plus fier. «Ça n’a pas été simple, admet M. Auger. J’ai vécu beaucoup de montagnes russes en quatre ans. Sincèrement, ça n’a pas toujours été facile, mais je n’ai jamais lâché prise. Je ne voulais pas laisser tomber la population vieillissante du bas du Cap. Les besoins étaient là, alors je me suis battu.»

Plus de 2 500 cas réglés

En quatre ans, c’est plus de 2 500 demandes d’aide provenant de citoyens qui ont été entendues et classées avec l’aide du député et de son équipe. «De réussir à faire quelque chose pour eux, c’est valorisant, confie-t-il. C’est pour ça, pour aider les gens, que je me suis lancé en politique.»

S’il est réélu, Pierre Michel Auger confirme qu’il conservera un bureau à Sainte-Geneviève-de-Batiscan et qu’il en ouvrira un autre dans Mékinac.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires