Parti Conservateur: un autre candidat potentiel dans la mire

Stéphane Lévesque
Parti Conservateur: un autre candidat potentiel dans la mire
Alain Rayes, lieutenant politique pour le Québec du Parti conservateur du Canada. (Photo : Stéphane Lévesque)

Alain Rayes, le lieutenant politique du Québec pour le Parti conservateur du Canada, continue de préparer le rendez-vous électoral de la formation d’Andrew Scheer avec les citoyens des circonscriptions de la Mauricie et du Centre-du-Québec en prévision du scrutin du 21 octobre prochain.

«On parle avec deux ou trois personnes dans chacune des circonscriptions. On ne veut cependant pas nommer de noms, mais tout le monde sait qu’à Trois-Rivières, Yves Lévesque avait démontré de l’intérêt. Avec sa santé, on se donne le temps pour voir s’il revient en pleine forme. Ceci étant dit, on a une autre personne dans Trois-Rivières de grande qualité mais elle attend pour voir ce que Yves Lévesque va faire», indique le député de Richmond-Arthabaska à la Chambre des communes.

«On a deux très bons plans A. Si ce n’est pas Yves Lévesque, l’autre personne qui a de l’intérêt marquerait autant l’imaginaire que l’ancien maire. Je ne dis pas c’est qui pour l’instant, mais la personne est dans un autre registre. Elle n’est pas issue de la politique», ajoute-t-il, en excluant ainsi tout ancien membre de l’Assemblée nationale.

M. Rayes estime que son parti politique peut faire une percée historique à l’automne tant à Trois-Rivières qu’ailleurs en Mauricie.

«On a fait le choix de retarder nos investitures dans Trois-Rivières, dans Saint-Maurice-Champlain et dans Drummond pour nous donner la chance d’avoir les meilleures candidatures possible et de permettre aux gens qui ont fait savoir leur intérêt de respecter leurs obligations professionnelles avant se lancer avec nous. Dans nos calculs, le Parti libéral ne peut faire mieux que le dernier coup et il y actuellement une fenêtre qui s’ouvre pour nous. En réalité, quand on regarde la carte de l’élection provinciale, partout où la CAQ a fait des gains, à partir de Québec, couronnes nord et sud de Montréal, Mauricie et Centre-du-Québec, c’est là qu’on est le plus fort», lance-t-il.

 

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
newest oldest most voted
Notifier de
trackback

[…] Si le scénario «Marc-André Bergeron» se concrétise, ce serait donc lui le deuxième plan A du Parti conservateur dans Trois-Rivières, l’autre étant Yves Lévesque, dont Alain Rayes parlait dans une entrevue récente accordée à l’auteur de ces lignes. […]