Parcours d’un joueur de la Ligue nord-americaine de hockey

Par superadmin

En ce début de saison 2010-2011, il est intéressant de regarder le parcours emprunté par les joueurs évoluant au sein de la LNAH au cours des dernières années.

Tout près de 200 joueurs participeront à au moins une rencontre cette saison ce qui est remarquable pour une ligue comptant sept équipes. Il y a quelques années, la LNAH a adopté le virage jeunesse en instaurant la règle suivante : chaque équipe doit aligner un nombre minimum de joueur de 26 ans et moins à chaque rencontre.

Lorsque l’on regarde les alignements de toutes les équipes de la LNAH, on remarque qu’environ 70 joueurs auront ce statut en 2010-2011. De ce nombre, une vingtaine batailleront pour les titres de recrues offensives et défensives de l’année.

Mais avant d’aboutir à la LNAH, par où tous ces joueurs ont-ils passés ? Le premier circuit qui nous intéresse est la Ligue de hockey junior AAA du Québec. Une quarantaine de joueurs ont déjà évolué dans ce circuit au cours des dernières saisons. La ligue junior AAA développe d’excellents joueurs. On n’a qu’à penser à Bobby Mazerolle du Saint-François de Sherbrooke et de Francis Charette du Marquis de Saguenay.

Le circuit Courteau n’est pas à négliger non plus. La très grande majorité des joueurs qui aspirent à une carrière professionnelle passent par la Ligue de hockey junior majeur du Québec. C’est plus de 140 joueurs qui ont chaussé les patins du circuit junior québécois qui feront partie de l’une des sept équipes de la LNAH en 2010-2011. Quatre équipes se démarquent pour avoir accueilli le plus de joueurs à leur dernière année junior. Il s’agit des Foreurs de Val d’Or et l’Océanic de Rimouski avec 13 ainsi que des Cataractes de Shawinigan et des Voltigeurs de Drummondville avec 11.

Lorsque la carrière professionnelle ne semble plus possible, beaucoup de joueurs se tournent vers les études universitaires. Le circuit de l’Ontario et des Maritimes sont ceux qui accueillent le plus de joueurs étudiants issus des ligues québécoises. L’UQTR a vu passer au cours des dernières années les Marc Beaucage, Luc Bélanger, Yannick Landry, Dany Dallaire et Jonathan Lessard. Dans les Maritimes, se sont les Aigles Bleus de Moncton qui sont les plus choisis. On n’a qu’à penser à Louis Mandeville, Sylvain Rodier, Yannick Tremblay et Jean-François Laplante.

Puis vient ensuite le début d’une carrière professionnelle. Beaucoup trimballeront leur équipement dans les ligues mineures des États-Unis ou professionnelles de l’Europe. Toutefois, le but premier est d’atteindre la LNH.

Certains sacrifices doivent être pris et bien souvent il faut passer par la Ligue américaine. En 2010-2011, plus de 50 joueurs évoluant au sein de la LNAH auront disputé au moins une rencontre dans la AHL. Steve Larouche, Denis Hamel, les frères Gaetan et Rémi Royer, David St-Pierre et Éric Houde en font partie.

Mais le summum à atteindre est le circuit Bettman. Lorsque l’on regarde les alignements de 2010-2011, c’est tout près de 20 joueurs qui ont déjà goûté à la LNH. Le plus connu de tous est sans aucun doute Donald Brashear qui a déjà évolué pour le Canadiens de Montréal. Jesse Bélanger, Jean-François Labbé, Sébastien Charpentier, Francis Bélanger et Patrick Lebeau pour ne nommer que ceux-là font partie de ce groupe sélect.

C’est donc dire que le passage dans ces différents circuits servent très bien les intérêts de la LNAH et nul que doute que de nombreux joueurs issus de ces différents circuit s’ajouteront au fil des saisons à venir.

Source : Denis Boisvert, v-p communication LNAH

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de