Orchestre Pop: trois concerts réconfortants au programme

Par marie_eve_alarie
Orchestre Pop: trois concerts réconfortants au programme
Claude Marouzé, vice-président de l'Orchestre Pop, et Michel Kozlovsky, directeur musical. (Photo : (Photo Marie-Eve Alarie))

Pour le retour de l’Orchestre Pop devant public, le directeur musical, Michel Kozlovsky, souhaite donner du réconfort aux spectateurs. Tous les programmes de cette nouvelle saison ont été pensés en ce sens.

Les 30 musiciens de l’orchestre renoueront ainsi avec le public à trois occasions dans les prochains mois. Les 27 et 28 novembre, le programme Trompette en lumière mettra de l’avant la soliste Marie-Pier Descoteaux qui interprètera des pièces de différents styles, de grands succès du répertoire de la trompette jusqu’aux musiques de films et du répertoire latin. L’orchestre proposera aussi plusieurs chefs-d’œuvre d’Astor Piazzolla.

« Avec Marie-Pier, la trompette est réconfortante et en parallèle, la musique de Piazzolla est extraordinaire. Elle est riche dans ses nuances et on ne peut que tomber en amour avec cette musique. Le programme est ambitieux et exigeant pour l’orchestre », soutient le directeur musical.

Les 5 et 6 mars, la Soirée bavaroise, mettant en vedette la chanteuse Patricia Weber, proposera des chansons à boire, mais aussi bien d’autres pièces des pays alpins. Plusieurs reconnaîtront également des airs rendus populaires dans des films et des comédies musicales.

Enfin, le répertoire de Dalida sera en vedette dans le programme des 28 et 29 mai. « Dalida est un monument éternel. Son répertoire traduit une joie de vivre, mais avec une certaine retenue, souligne M. Kozlovsky. On peut voir toute son évolution dans les thèmes et les paroles de ses chansons. En fait, elle a abordé des sujets sérieux à travers une époque où les gens voulaient s’amuser. »

Le public au rendez-vous?

Les spectacles auront lieu à la salle Anaïs-Allard-Rousseau de la Maison de la culture selon les mesures sanitaires qui seront en vigueur. Mais la grande question qui demeure, c’est si le public sera au rendez-vous, lui aussi.

« On se pose la question, c’est certain. On se demande si les habitués reviendront nous voir. C’est un risque parce que les frais fixes sont là. On n’a pas de subvention. Il faut au moins couvrir nos frais fixes, commente Claude Marouzé, vice-président de l’Orchestre Pop. En 2019-2020, on était très enthousiaste. Tout le monde avait été ravi du concert Francesco. Une semaine plus tard, tout fermait. Les musiciens étaient un peu frustrés. Il n’y avait plus de salle de répétition, plus de vision. Là, l’espoir est revenu. »

« Le public que l’on a consulté semble intéressé à revenir en salle, ajoute Michel Kozlovsky. Il faut prendre un risque, mais on essaie de le minimiser. De notre côté, les musiciens sont enthousiastes et sont revenus en très grand nombre. On retrouve cette flamme sacrée et nos repères. On a vraiment hâte de rejouer devant un public. »

Les billets pour les trois concerts de la saison seront en vente à la billetterie de la salle Thompson (819 380-9797) et sur le site cultur3r.com.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires