(OPINION) Lettre au premier ministre

Tribune libre
(OPINION) Lettre au premier ministre

Cher premier ministre, ceci est une lettre venant du plus profond de mon cœur. Je pense que depuis le début, tout ce que vous pouviez faire, vous l’avez fait. Vous avez été une personne qui a su nous rassurer, qui a su être là pour notre population. Je vous écris ce mot qui est au nom de mon avenir en tant qu’élève de secondaire 5.

Cette année est difficile, même incompréhensible. C’est quelque chose qui est malheureusement lourd à vivre pour plusieurs, pour tous les élèves de secondaire 5 et particulièrement pour les élèves comme moi avec un déficit d’attention et des difficultés d’apprentissage. Nous avons besoin d’aide, nous avons besoin d’un soutien moral d’un soutien psychologique, de nos sports, nos midis, nos cours d’éducation physique.

Pour moi le sport était une raison d’aller à l’école une raison de ma motivation, ce qui m’aidait à me concentrer, à persévérer, à surmonter mon anxiété et mes difficultés…la lumière au bout du tunnel et bien malheureusement le tunnel et maintenant sans fond et sombre et très honnêtement je pense parfois à arrêter mon école et ce n’est pas pour vous culpabiliser que je le dis, c’est pour vous faire réaliser l’impact sur les jeunes. J’ai gagné deux fois le prix de persévérance scolaire depuis le début de mon secondaire.

Je suis un gars curieux et j’aime ça apprendre. Mais là, je suis découragé. Je vois beaucoup de mes amis qui vivent la même chose que moi. Je vois ma soeur, qui en est à son 3e confinement depuis octobre, qui était une leader de son équipe de volleyball et qui ne sait plus comment dépenser son surplus d’énergie.

Je vois mon petit frère qui est dyslexique et je suis soulagé qu’au moins, il soit encore au primaire et puisse jouer dehors à la récré. Ce petit frère qui vivait pour le hockey et qui ne pourra même pas jouer sur la patinoire du quartier cet hiver et qui techniquement, ne pourrait même pas jouer avec ses amis dans la rue…. Mais mes parents lui permettent pour l’éloigner des écrans.

Il faut agir!

Pouvez-vous nous aider à surmonter tout ça? L’école n’a jamais été un endroit aussi plate pour moi et pour plusieurs élèves. Avant, l’école était un lieu d’apprentissage, mais aussi de rencontres et un endroit où nous pouvions faire du sport. Maintenant, tout ça s’est arrêté. La grande motivation et le grand remède au décrochage pour plusieurs était la dépense d’énergie que nous permettait l’activité physique et la camaraderie que ça nous apportait. Un domaine dans lequel même ceux qui en arrachent académiquement peuvent briller.

Je trouvais l’école plaisante mais tout ça n’est plus de ce monde, disparu comme comme un grain de poussière dans la balayeuse. Nous avons besoin de ressources, d’aide, autant les élèves que les professeurs. Il faut se questionner sur comment vont les jeunes et comment vont les enseignants. Il faut se demander combien de jeunes avenir sont hypothéqués présentement.

Cordialement,

Eliott Beaulieu

Élève de secondaire 5

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires