Opération Enfant Soleil remet 88 192 $ en Mauricie

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
Opération Enfant Soleil remet 88 192 $ en Mauricie
Alain Dumas, porte-parole pour Opération Enfant Soleil. (Photo : Stéphanie Paradis)

Dans le cadre de la tournée provinciale des hôpitaux, les porte-paroles d’Opération Enfant Soleil, Camille Dg et Alain Dumas, ont remis 88 192 $ au CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, soit 38 400 $ au Centre hospitalier affilié universitaire régional, 27 372 $ au Centre multiservices de santé et de services sociaux du Haut-Saint-Maurice, 19 900 $ à l’Hôpital du Centre-de-la-Mauricie, et 2520 $ à la Maison de naissance de la Rivière.

Le Centre hospitalier affilié universitaire régional a reçu 38 400 $.

Le Centre hospitalier affilié universitaire régional a reçu 38 400 $. Ce montant financera l’achat de dix balances pour bébés, de 5 lits pédiatriques et de 5 tables d’alimentation mobiles. De plus, cet octroi permettra l’achat d’un chariot d’urgence mobile comprenant du matériel adapté pour les nouveau-nés, les enfants et les adolescents. Grâce à ce matériel, plusieurs manœuvres seront facilitées telles que des intubations, l’injection de médicaments, l’installation de solutés et le dégagement des voies aériennes.

Quant au Centre multiservices de santé et de services sociaux du Haut-Saint-Maurice, le don de 27 372 $ financera l’achat d’une civière pour incubateur de transport qui permettra d’améliorer l’efficacité des interventions auprès des nouveau-nés ainsi que la rapidité et la sécurité des transferts, tout en respectant les nouvelles normes.

Pour sa part, l’Hôpital du Centre-de-la-Mauricie utilisera la somme de 19 900 $, versé conjointement par Opération Enfant Soleil et le ministère de la Santé et des Services sociaux, afin de favoriser le maintien et le retour rapide des nouveau‐nés en région. Ce don financera l’achat d’un tire-lait électrique et d’un moniteur physiologique multiparamétrique qui permettra une surveillance en continu de l’état de santé des enfants lors de réanimation néonatale, en soins aigus ou selon le besoin de surveillance.

Opération Enfant Soleil remet 88 192 $ en Mauricie.

Finalement, la Maison de naissance de la Rivière, qui a reçu 2520 $, se procurera un harnais de sécurité permettant d’assurer la sécurité des nouveau-nés lors des transports en ambulance, de deux pèse-bébés électroniques portatifs utilisés lors des suivis impliquant des problèmes de prise de poids des petits, ainsi que d’un appareil à succion portatif permettant de nettoyer les sécrétions pouvant limiter la respiration après la naissance. Aussi, afin de favoriser le maintien et le retour rapide des nouveau‐nés en région, Opération Enfant Soleil et le ministère de la Santé et des Services sociaux offriront chacun la somme de 375 $, ce qui financera l’achat d’un bilirubinomètre, appareil permettant de déterminer le taux de jaunisse chez le nouveau-né.

À ce jour, c’est 3 857 748 $ qui ont été versés dans la région de la Mauricie et dans le Centre-du-Québec afin d’offrir les meilleurs soins et une meilleure qualité de vie aux enfants en période d’hospitalisation, grâce à l’aménagement d’espaces favorables à leur guérison.

James Dufour, 5 ans, Enfant Soleil de la Mauricie

Dès sa naissance, James pleure et vomit beaucoup. On suspecte tout d’abord une intolérance au lait. Puis, vers l’âge de dix mois, James refuse complètement de s’alimenter. Ses parents sont extrêmement inquiets, et les médecins consultés ont du mal à poser un diagnostic. On cherche à déterminer si l’origine du mal est physique ou psychologique. Après une longue investigation, les spécialistes dépistent une gastroparésie sévère, un trouble fonctionnel digestif chronique, qui lui occasionne des douleurs abdominales intenses, ainsi que le syndrome d’entérocolite, qui provoque de l’inflammation dans ses intestins.

James Dufour, Enfant Soleil de la Mauricie.

Le gavage est nécessaire, et il dure 13 heures par jour. Cependant, les effets secondaires sont nombreux : eczéma, diarrhées, vomissements et douleurs. Heureusement, on réussit à trouver une médication à laquelle James réagit bien pour l’instant. La famille n’est toutefois pas au bout de ses peines : des tests révèlent que James présente aussi un trouble du spectre de l’autisme, un trouble alimentaire et un trouble de la modulation sensorielle.

Aujourd’hui, James est médicamenté quatre fois par jour pour l’aider à digérer les aliments. Il a tout de même des maux de ventre qui reviennent. «On lui fait des massages de ventre, il met des Ice Pack sur son ventre pour se soulager. C’est également de nombreux rendez-vous en gastro-entérologie à Sainte-Justine», témoigne Cassie Laperrière, la maman de James.

Par exemple, en avril prochain, James Dufour devra subir une vidange gastrique, examen en médecine nucléaire, afin de s’assurer que sa médication est toujours efficace.

Dû aux douleurs que le petit garçon de Trois-Rivières subissait en se nourrissant, il a développé une néophobie des aliments. «Il a peur de la nourriture, parce que lorsqu’il mangeait, ça lui faisait mal», précise Mme Laperrière. À ce jour, James mange une quinzaine d’aliments: «Ses repas, c’est soit des toasts au beurre d’arachides, soit des croquettes et des frites. Il mange également un fruit et un légume: des pommes et du concombre. On essaie d’être créatif avec ça!», ajoute-t-elle.

Malgré tout, James est un petit homme heureux et actif: il aime jouer à la X-Box et au hockey. Il s’implique également avec sa maman pour Opération Enfant Soleil en devenant Enfant Soleil de la Mauricie. «Ça nous fait chaud au cœur et on voulait vraiment s’impliquer avec Opération Enfant Soleil. Ça nous donne beaucoup de motivation pour faire des levées de fonds!», conclut Mme Laperrière.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de