« On pressent qu’il y aura d’autres développements dans les prochains jours »

Par marie_eve_alarie
« On pressent qu’il y aura d’autres développements dans les prochains jours »
Salle J.-Antonio-Thompson (Photo : (Photo Marie-Eve Alarie))

Avec le resserrement des mesures sanitaires, le gouvernement du Québec a décidé de fermer les cinémas et les salles de spectacle aux quatre coins de la province. L’équipe de Culture Trois-Rivières espérait un scénario différent en cette fin d’année 2021.

« Le fait que la durée de la fermeture soit indéterminée devient plus complexe pour la gestion. En ce moment, on se concentre sur une courte de période de temps, soit jusqu’au 10 janvier, indique Nancy Kukovica, directrice générale de Culture Trois-Rivières. Avec la situation qui évoluait depuis quelques semaines, on avait déjà fait le choix d’annuler le spectacle de Nicolas Noël qui était prévu pendant les Fêtes. »

La seule autre annulation au programme est la représentation du film Bull’s Eye présenté dans le cadre de l’exposition Sublime Noirceur de Marc Séguin au Centre d’exposition Raymond-Lasnier. Toutefois, les gens qui avaient réservé un billet recevront un lien de visionnement s’ils souhaitent le regarder de la maison.

Mais essentiellement, c’est au début du mois de janvier que la situation sera réévaluée. « On pressent qu’il y aura d’autres développements dans les prochains jours. On est en contact avec les producteurs. C’est le même casse-tête qui reprend. Reporter une tournée ou un spectacle, c’est un casse-tête de leur côté pour le calendrier. De notre côté, les spectacles reprenaient tranquillement en janvier, mais on n’avait pas prévu un calendrier chargé comme en février ou en mars », explique Mme Kukovica.

En attendant, le Centre d’exposition Raymond-Lasnier et l’Espace Pauline-Julien demeurent accessibles au public, tout comme les bibliothèques, à moins que le premier ministre annonce de nouveaux resserrements de ce côté mercredi, tandis qu’un nouveau point de presse est prévu.

« En ce moment, on travaille à conserver nos équipes en emploi. Une partie de l’équipe est équipée pour le télétravail. On a décidé de garder la billetterie en opération pignon sur rue jusqu’au 24 décembre. Au début janvier, les achats de billets se feront par téléphone seulement par prévention pour nos employés, ainsi que pour les clients. J’ai une grande pensée pour nos employés qui font preuve d’une grande résilience et de patience. On veut garder nos gens le plus possible », termine-t-elle.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires