Observatoire : deux options sur la table

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
Observatoire : deux options sur la table
Observatoire du Cégep de Trois-Rivières à Champlain (Photo : Audrey Leblanc)

CHAMPLAIN. L’Observatoire du Cégep de Trois-Rivières à Champlain pourrait être agrandi. C’est du moins l’une des propositions faites par l’institution scolaire dans un document qui a été remis au gouvernement provincial en novembre.  

Dans ce document, deux scénarios sont présentés. Dans l’un, il est question d’un agrandissement. Dans l’autre, non. C’est le député du comté de Champlain, Pierre Michel Auger, qui avait demandé au Cégep de produire ce document afin de savoir combien d’argent doit être investi annuellement pour que l’Observatoire soit à la fois ouvert aux étudiants durant l’année scolaire et au grand public en été.

Rappelons que, depuis deux ans, c’est le député qui a permis au Cégep d’ouvrir les portes de l’Observatoire en saison estivale. À deux reprises, il a réussi à obtenir un financement pour la saison touristique qui était menacée, mais l’argent déniché ne permet pas d’assurer l’ouverture de l’endroit à long terme. C’est pourquoi le député avait proposé au Cégep de déposer un projet au gouvernement.

Avec l’équipement qu’on a présentement, on est à la limite de ce qu’on peut faire.
– Éric Allen

L’établissement collégial a fait ses devoirs et a soumis un dossier contenant, notamment, la liste des travaux d’entretien à y effectuer. Toutefois, impossible d’en savoir davantage pour le moment. La direction du Cégep de Trois-Rivières attendra la réponse du gouvernement avant de commenter le dossier et de préciser ce que comportent les deux options présentées.

«Avec l’équipement qu’on a présentement, on est à la limite de ce qu’on peut faire, indique Éric Allen, responsable de l’Observatoire. Notre télescope et la bâtisse ont environ 30 ans. Ce sont de vieilles technologies qu’on a adaptées à nos besoins, mais ce n’est pas l’idéal. Ce serait bien de pouvoir accueillir les étudiants et le grand public à l’année au lieu de faire les deux en alternance. On aimerait bien aussi avoir un deuxième dôme dédié à la recherche, mais tout déprendra de si on obtient ou non du financement.»

Dans l’attente d’une réponse de la part du gouvernement, le député assure qu’il travaillera en partenariat avec le Cégep et les partenaires du milieu pour qu’il y ait, à tout le moins, une saison touristique cet été.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires